Comment reconnaître une peau sensible ou intolérante ?

Chargement en cours
Une peau sensible requiert une routine de soins ciblée.
Une peau sensible requiert une routine de soins ciblée.
1/2
© Adobe Stock, Viacheslav Iakobchuk

Au vu de ses caractéristiques et de ses réactions, vous soupçonnez votre peau d'être sensible et intolérante. Pour en avoir le coeur net, voici quelques pistes qui vous aideront à déterminer si vous êtes vraiment concernée.

Une peau sensible, c'est quoi exactement ?

Avant toute chose, il est important de préciser qu'une peau sensible (et donc intolérante) n'est pas un type de peau à part entière. Il s'agit plutôt d'un état, temporaire ou permanent, qui peut se déclencher sur tous les types de peaux : sèches, mixtes, normales ou grasses. D'après le site officiel de la marque Bioderma, un tiers de la population adulte serait alors touché par ce phénomène, dont 60% de femmes.

Par ailleurs, une peau sensible possède par définition un seuil de tolérance très faible, ce qui la rend ultra-réactive lorsqu'elle est confrontée à une quelconque agression. Résultat, une fois son film protecteur fragilisé, elle se manifeste souvent de façon exacerbée, en étant sujette aux rougeurs, picotements, échauffements, démangeaisons, tiraillements et autres irritations.

Quels sont les facteurs à l'origine d'une peau sensible ?

Il existe une multitude de facteurs pouvant provoquer une hypersensibilité cutanée. Parmi les causes les plus répandues, on retrouve d'abord les agressions extérieures comme le climat (froid, vent, soleil...), les changements de températures brutaux (chauffage, climatisation...), la pollution, l'eau calcaire de la douche, le frottement contre des textiles ou encore les soins cosmétiques qui contiennent des agents agressifs ou desséchants (alcool, savon, parfum...), mais pas seulement !

Certains facteurs internes peuvent également être responsables de ce phénomène qu'ils soient d'ordre hormonaux (cycle menstruel, ménopause...), psychologiques (stress, dépression...) ou génétiques (peau pâle, taches de rousseur, albinisme, rosacée, eczéma, dermatite séborrhéique...).

Peau sensible : comment la traiter ?

Même si vous êtes désormais persuadée d'avoir la peau sensible après avoir découvert les symptômes et les éléments déclencheurs, nous vous recommandons vivement d'aller consulter un dermatologue pour avoir l'avis d'un spécialiste. Ce dernier reste le mieux placé pour vous faire un diagnostic professionnel, tout en vous dirigeant vers des soins parfaitement adaptés à votre cas.

Dans un même temps, vous pouvez également modifier votre routine de soins et votre hygiène de vie afin d'agresser votre peau le moins possible. Par exemple, veillez à choisir des produits de préférence bio, hypoallergéniques et apaisants, dont les formules sont en grande majorité composées d'ingrédients d'origine naturelle. Pensez également à bien protéger votre visage du froid et du vent avec des accessoires (écharpes, capuches, casquettes...), mais également du soleil en appliquant une crème enrichie d'un indice SPF. De plus, après avoir lavé votre visage, séchez-le toujours avec délicatesse, sans frotter la peau mais en tamponnant. Enfin, de la même façon que les soins, misez systématiquement sur un maquillage adapté aux peaux sensibles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.