Comment la chirurgie des fesses a détrôné celle des seins ?

Chargement en cours
La chirurgie des fesses est de plus en plus populaire.
La chirurgie des fesses est de plus en plus populaire.
1/2
© Adobe Stock, ronstik

La chirurgie plastique s'attaque aux complexes des femmes - et des hommes - pour les aider à donner à leur corps l'aspect de leurs rêves. Et, pendant très longtemps, l'opération la plus populaire a été l'augmentation mammaire. Mais depuis quelques années, c'est vers une autre zone que l'attention se tourne : le fessier.

Moins de seins, plus de fesses : l'évolution de la chirurgie

Les implants mammaires et autres opérations de chirurgie esthétique destinées à redonner une forme ronde, un meilleur galbe aux poitrines ont de moins en moins la cote chez les spécialistes. Pendant de nombreuses années, c'était pourtant le principal complexe des femmes qui se tournaient vers la chirurgie plastique : une volonté d'avoir de plus gros seins. Pourtant, depuis 2014, une nouvelle tendance se fait petit à petit une place : la chirurgie des fesses.

Eh oui : s'il est de plus en plus à la mode d'assumer sa petite poitrine, le fessier est quant à lui devenu une source de complexes s'il est trop plat, pas assez rebondi. D'ailleurs, aux États-Unis, les poses d'implants fessiers ont augmenté de 86% entre 2013 et 2014, selon une étude de la Société américaine de chirurgie esthétique. Une tendance qui ne fait que se confirmer également en France, comme l'affirmait au Parisien en mars dernier, Tracy Sayag, directrice de la Clinique des Champs-Élysées : "En trois ans, la demande d'augmentation du volume des fesses s'est envolée de 30 % dans notre établissement."

L'effet "Kim Kardashian"

Kim Kardashian, Beyoncé, Jennifer Lopez... Ces stars sont en partie en cause dans la soudaine popularité des fesses rebondies. Ces dernières ont fait de leur arrière-train une véritable marque de fabrique et redonnent leurs lettres de noblesse aux silhouettes callipyges : des femmes à la taille marquée, mais aux hanches et aux fesses rebondies. Résultat, celles qui ne correspondent pas à cette morphologie optent de plus en plus pour les différentes solutions chirurgicales qui s'offrent à elles : implants fessiers, mais aussi réinjection de graisse ou encore lifting des fesses. Le tout avec un seul objectif en tête : un postérieur bien rond, bien marqué.

La chirurgie des fesses, attention danger ?

La chirurgie esthétique comporte des risques, ce n'est pas un secret : même les opérations les plus bénignes peuvent mal tourner. En septembre 2018, des chirurgiens tiraient la sonnette d'alarme au sujet du "Brazilian Butt Lift", ou liffting des fesses à la brésilienne, affirmant qu'il s'agissait de l'opération de chirurgie esthétique présentant le taux de mortalité le plus élevé. Cette opération consiste à prélever de la graisse dans une autre partie du corps pour la réinjecter dans les fesses. Pour qu'elle reste en place, elle doit être injectée dans un tissu fourni en sang, mais si elle passe dans les veines, elle peut les boucher et entraîner une embolie graisseuse.

En 2018, cette chirurgie avait fait 32 victimes et 103 cas de complications non-mortelles avaient été enregistrés. Un constat alarmant pour les professionnels de santé, qui ont mis en garde le grand public contre les dangers et les dérives de certaines opérations. Avec un rappel : celles-ci doivent être pratiquées avec le plus grand soin pour avoir un joli résultat sans mettre en danger la vie de la patiente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.