Octobre : la saison parfaite pour profiter de la faune et la flore de la Réunion

Chargement en cours
L'île de la Réunion jouit d'une flore endémique particulièrment remarquable.
L'île de la Réunion jouit d'une flore endémique particulièrment remarquable.
1/2
© Adobe Stock, andrmoel

Destination estivale par excellence, la Réunion s'illustre par ses paysages incroyables et sa biodiversité surprenante. Pourtant, peu de gens savent que l'été n'est pas forcément la meilleure période pour découvrir cette île flamboyante. En effet, loin de la frénésie touristique habituelle, septembre et surtout octobre sont en réalité les mois parfaits pour découvrir les richesses de ce sublime endroit.

Avec ses paysages très variés et sa culture locale, l'île de la Réunion se place en tête de liste des destinations touristiques préférées. Et pour cause, située dans l'hémisphère sud, au beau milieu de l'océan Indien, ce lopin de terre jouit d'une biodiversité extrêmement riche qui assure exotisme et dépaysement aux touristes.

Un climat idéal

Située tout près du tropique du Capricorne, l'île de la Réunion bénéficie d'un climat tropical. S'il est agréable de s'y rendre à n'importe quel moment de l'année, la saison sèche (de mai à novembre) reste tout de même la meilleure période. En octobre notamment, les températures enregistrées sont particulièrement clémentes. Ni trop froides en raison des nombreux anticyclones qui circulent et ni trop chaudes en prévision de la saison des pluies (de janvier à avril), ces températures peuvent s'étendre de 17 à 28°C selon les journées. Un temps idéal pour observer la faune et la flore de plus près ! Mais le charme de l'île de la Réunion réside surtout dans l'aspect "non-figé" de ses conditions météorologiques. Malgré un mercure globalement doux, les reliefs de l'île expliquent alors l'existence de nombreux microclimats qui, eux, justifient le caractère venteux ou pluvieux de certains endroits isolés et ce, même en pleine saison sèche.

Une faune remarquable

Si l'île n'abrite pas de grands mammifères, elle est en revanche le repère d'innombrables espèces d'oiseaux, d'insectes et de reptiles, dont certaines sont exclusivement présentes en Réunion. Aussi, bon nombre d'entre elles comptent assez peu d'individus et sont, par conséquent, très protégées. Parmi les oiseaux, on compte notamment le Tuit-tuit, le Pétrel de Barau et le Papangue, qui sont aujourd'hui très menacés. Mais ce n'est pas tout ! En effet, l'île compte aussi une quantité incroyable de papillons et de coléoptères, tous plus colorés les uns que les autres. Tout cela sans compter, évidemment, les quelques 1200 espèces de poissons (tortues, raies, dauphins, baleines etc) qui peuplent les lagons, les parois rocheuses sous-marines ou encore les grands fonds. À noter que, contrairement aux autres îles françaises telles que la Martinique ou la Guadeloupe, la faune qui évoluent sur les terres de l'île de la Réunion ne compte aucune espèce dangereuse pour l'Homme.

Une flore luxuriante

En plus de son corail aux milles couleurs, l'île de la Réunion affiche une flore comptant probablement parmi les plus belles de la Planète. Entre montagnes imposantes, plages paradisiaques, paysage volcanique et forêts luxuriantes, l'île se démarque par un important taux d'endémisme. Ainsi, il est possible de compter près de 40 espèces d'arbres différentes dans un seul et même hectare ! Aujourd'hui, les scientifiques font état d'environ 850 plantes indigènes dont 232 espèces sont présentes uniquement sur l'île. De son côté, le célèbre Piton de la Fournaise, volcan encore actif, offre quant à lui un paysage tantôt plus désert et tantôt plus surprenant, avec ses arbustes, ses lichens et ses fougères qui arrivent à se frayer une place au beau milieu des coulées de lave refroidies. Un spectacle rare et renversant !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.