Les Orgues d'Ille-sur-Têt : zoom sur le joyau minéral du Roussillon

Chargement en cours
Les Orgues de l'Ille-sur-Têt sont le résultat de 4 millions d'années d'érosion.
Les Orgues de l'Ille-sur-Têt sont le résultat de 4 millions d'années d'érosion.
1/2
© Adobe Stock, david hughes

Dans les Pyrénées-Orientales, à une trentaine de minutes de Perpignan, se trouve un lieu naturel exceptionnel qui plaira à tous les amateurs de balades et de beaux paysages. Son nom ? Les Orgues d'Ille-sur-Têt, un site géologique ayant mis des millions d'années à se former. Zoom sur cette merveille classée site protégé.

Un véritable chef d'oeuvre façonné par la nature

À quelques kilomètres de la ville d'Ille-sur-Têt se trouve un ensemble géologique remarquable, né de l'érosion de roches sédimentaires datant de quatre millions d'années. À l'image du Sentier des Ocres, dans le Vaucluse, le paysage transporte tout de suite vers une destination lointaine. Il est en effet constitué de cheminées de fées, ces grandes colonnes rocheuses assez friables surmontées d'une coiffe plus solide, et qui sont présentes en nombre dans la région de Cappadoce en Turquie. Ici, elles mesurent le plus souvent entre dix et douze mètres de haut et semblent sorties de nulle part. Se trouvent aussi des falaises tantôt abruptes, tantôt plus douces, aux formes totalement inattendues. Le tout est entouré d'une végétation méditerranéenne composée notamment d'arbustes épineux et de chênes verts. En toile de fond ? Le Canigou, Força Réal et d'autres sommets de l'est des Pyrénées.

Un site entré dans la dernière partie de sa vie

Les Orgues d'Ille-sur-Têt ont été sculptées par les éléments. Le vent a modulé la terre argileuse, tout comme l'eau coulant du plateau situé au-dessus de ce lieu et filant jusqu'au fleuve Têt. La végétation a également joué son rôle, mais aussi le soleil qui a solidifié ces oeuvres. Malheureusement, les éléments naturels qui ont créé les Orgues finiront inévitablement par les détruire. La végétation se fait de plus en plus rare sur les sommets des falaises, ce qui laisse les sols à nu. Ces derniers ne sont plus protégés et les pluies méditerranéennes finissent par entailler les falaises les plus abruptes. L'érosion étant inarrêtable et de plus en plus rapide, ce joyau naturel aura disparu d'ici plusieurs centaines d'années.

Une jolie balade pour 5 euros maximum

En 1981, les Orgues ont été classés dans le cadre de la loi relative à la protection "des monuments naturels et des sites à caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque". À cette époque, le lieu était un verger de pêchers situé dans un cadre naturel époustouflant. Le maraîcher avait aménagé trois terrasses pour planter ses arbres, qui sont encore visibles aujourd'hui.

Ce n'est que onze ans plus tard que cet exploitant a abandonné son activité et que le site est devenu touristique. Entretenu et géré par la ville d'Ille-sur-Têt, il se visite de manière payante pour mieux être protégé. Une fois arrivé sur le parking, il faut marcher environ 800 mètres pour atteindre l'entrée des Orgues. Le prix est ensuite de 5 euros par adulte, 3,50 euros par enfant de 10 à 13 ans, et 4 euros pour les tarifs réduits. Prévoyez ensuite une heure de temps pour flâner au milieu des cheminées de fées et des falaises, et vous laisser émerveiller par la beauté du lieu. Si vous en avez la possibilité, visitez-le à différentes heures de la journée pour l'admirer sous tous ses aspects.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.