Jardin Majorelle : l'histoire du paradis bleu d'Yves Saint Laurent

Chargement en cours
Devenu l'un des endroits les plus touristiques de Marrakech, le célèbre Jardin Majorelle brille par ses mille et une couleurs et son histoire extraordinaire.
Devenu l'un des endroits les plus touristiques de Marrakech, le célèbre Jardin Majorelle brille par ses mille et une couleurs et son histoire extraordinaire.
1/2
© Adobe Stock, Erik

Devenu l'un des endroits les plus touristiques de Marrakech, le célèbre Jardin Majorelle brille par ses mille et une couleurs et son histoire extraordinaire. Véritable écrin de verdure foisonnante complètement coupé du monde extérieur, ce lieu prestigieux a appartenu à deux des plus grands artistes du 20ème siècle.

C'est en 1931 que le Jardin Majorelle voit le jour dans le quartier Guéliz, en bordure de la palmeraie de Marrakech. Près de 90 ans plus tard, cet éden ne cesse de se développer et attire désormais plus de 600 000 visiteurs par an, devenant ainsi l'un des plus hauts lieux du tourisme marocain. Mais au-delà de ses magnifiques allées de fleurs multicolores, le Jardin Majorelle cache une histoire artistique remarquable.

L'oeuvre de Jacques Majorelle

En 1919, le peintre français Jacques Majorelle décide de venir s'installer au coeur de la ville de Marrakech. Quelques années plus tard, en 1922, il achète une grande palmeraie de plus d'un hectare située au nord-ouest de la médina. Après y avoir fait construire une villa-atelier, il établit sa résidence principale au coeur de cette palmeraie et s'y installe définitivement. Puis, en grand passionné de botanique, il décide peu à peu de créer son propre jardin en s'inspirant de l'architecture islamique et de l'ambiance tropicale. Rapidement, la jardin devient une véritable oeuvre d'art grandeur nature. De nombreux insectes s'y développent et plusieurs espèces d'oiseaux y trouvent refuge pour nicher. Chaque année, Jacques Majorelle diversifie un peu plus son précieux jardin en y ajoutant différentes plantes exotiques qu'il ramène de ses divers voyages. En 1937, il crée le "Bleu Majorelle", une nuance de bleu bien spécifique avec laquelle il décide de repeindre tous les murs de sa villa. Dix ans plus tard, en 1947, il ouvre officiellement son jardin botanique au public. Malheureusement, lorsqu'il décède en 1962, le jardin est laissé à l'abandon durant plusieurs années...

Le rachat de Yves Saint-Laurent

Il faudra attendre l'année 1980 pour que le grand couturier Yves Saint-Laurent et son amant Pierre Bergé décident de racheter le Jardin Majorelle. "Nous fûmes séduits par cette oasis où les couleurs de Matisse se mêlent à celles de la nature", déclarèrent alors les deux tourtereaux. Immédiatement, ils décident de restaurer le jardin laissé à l'abandon et lui redonnent sa splendeur d'antan. Cactus, jasmins, cocotiers, bambous, cyprès, bananiers ou encore nymphéas et lotus... le Jardin Majorelle retrouve peu à peu ses couleurs et se voit renommer la "Villa Oasis" par ses nouveaux propriétaires. Des fontaines et de nombreux jets d'eau sont alors installés et l'ancien atelier du peintre est transformé en musée berbère accessible aux touristes.

Et maintenant ?

Aujourd'hui, le célèbre jardin appartient toujours à la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent. À la mort du couturier, en 2008, ses cendres ont été dispersées au coeur de la roseraie du jardin où un mémorial y a également été érigé en son honneur. En septembre 2017, c'est Pierre Bergé qui décède. Son nom est alors apposé sur le même mémorial dédié à Yves Saint-Laurent. Dans la foulée, c'est Madison Cox, dernier compagnon de l'homme d'affaires et paysagiste de renom, qui devient donc propriétaire du Jardin Majorelle. En octobre 2017, le musée Yves Saint-Laurent est inauguré à Marrakech, à quelques mètres seulement du Jardin Majorelle. Aujourd'hui, Madison Cox est chargé de veiller sur l'entretien du jardin mais aussi sur les quelque 5 000 pièces de mode et les 15 000 accessoires haute couture ainsi que des dizaines de milliers de dessins et photographies prises par Yves Saint-Laurent. De même, de nombreuses expositions et activités culturelles sont organisées chaque année au sein du jardin et participent à son incroyable réputation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.