DIY : 3 façons de fabriquer un abat-jour

DIY : 3 façons de fabriquer un abat-jour
Si vous êtes doué en tissage, n'hésitez pas utiliser de la corde.

Que vous soyez doué de vos mains ou pas, il est tout à fait possible de fabriquer un abat-jour de A à Z. Pour concrétiser vos ambitions créatives, voici 3 méthodes maison vouées à joliment habiller vos lampes.

Dans un premier temps, il est important de souligner que tous les matériaux ne sont pas compatibles avec la fabrication d'un abat-jour. Puisqu'une lampe est au centre de la conception : restez prudent ! Par sécurité, vous gagnerez ainsi à vous appuyer sur une carcasse d'abat-jour. Quelques options adaptées sont, elles, réalisables sans.

Pour les débutants

Pas de panique ! Bien que vous ne soyez pas un artiste hors pair, rien ne vous empêche de fabriquer votre propre abat-jour en deux temps trois mouvements. Pour vous lancer, n'hésitez pas à vous tourner vers le recyclage. En donnant dans l'upcycling, récupérez un objet - de préférence sphérique - dont vous n'avez plus aucune utilité. Si un vieux globe terrestre traîne dans vos affaires, soyez fou : scindez-le en deux avec maîtrise et découpez un trou adapté à votre suspension lumineuse. Toutefois, soyez prudent ! Il faut impérativement que la demi-sphère soit bien large pour éviter la proximité avec la source lumineuse. Dans la même lignée, offrez une seconde vie à une jolie passoire ou une cage d'oiseau par exemple.

Pour les experts

Les coups de ciseaux, le tissage ou la couture n'ont plus aucun secret pour vous ? Par chance, vous pouvez créer votre propre abat-jour de mille et une manières ! En dénichant une carcasse d'abat-jour, adonnez-vous donc au tissage. Celui-ci peut être mené à l'aide de corde mais aussi sous forme de macramé. Selon vos domaines d'expertise, il peut aussi être question de napperon ou de crochet : tout est possible ! Évidemment, quelque soit la création, il est indispensable de penser au passage de la lumière entre les mailles. Cela dit, vous pouvez tout à fait opter pour un abat-jour, à la maille resserrée, diffusant une lumière tamisée.

Pour les créatifs

Au-delà de la fabrication de l'abat-jour, beaucoup se révèlent particulièrement doués en ce qui concerne la personnalisation. Par chance, sur n'importe quelle base, il est possible d'aller plus loin. Tout d'abord, un coup de peinture est le bienvenu. Un recouvrage uni fera l'affaire pour rester sobre, autrement, pourquoi ne pas donner dans le psychédélique ou le graphique en fonction de vos talents ? Outre la peinture, n'hésitez pas à donner une chance au collage. Munissez-vous de fausses fleurs, de ruban ou bien de mosaïque (en évitant la surcharge bien sûr).

Dans le cas où votre luminaire tient sur pied, laissez-vous aller à habiller l'ensemble. Ainsi, n'hésitez pas à peindre la tige et la base ou à les tapisser afin que la tête soit en harmonie totale avec le reste.

Pour finir, soyez méticuleux en choisissant l'ampoule de votre lampe. Cet élément aura un impact sur le rendu de votre travail. Les couleurs mises en avant au sein de votre création devront effectivement être correctement accordées avec une lumière chaude ou une lumière froide. Aussi, l'intensité de la luminosité jouera un rôle : passez donc les watts à la loupe !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.