5 conseils pour réussir ses jardinières

Chargement en cours
Les végétaux doivent être choisis en fonction de l'exposition de votre extérieur.
Les végétaux doivent être choisis en fonction de l'exposition de votre extérieur.
1/2
© Adobe Stock, leszekglasner

Les beaux jours arrivent à grands pas et les envies de déco fleurie surgissent de nouveau. Que ce soit sur un balcon ou dans un jardin, les jardinières sont un excellent moyen d'ajouter une petite pointe de printemps aux extérieurs. Voici quelques astuces pour les composer et les entretenir.

Sélectionner les plantes en fonction de l'exposition

Pour bien choisir ses végétaux, un critère est particulièrement important : l'exposition de la jardinière. Si votre balcon ou votre terrasse est ensoleillé, vous pourrez garnir votre jardinière de fleurs qui aiment particulièrement le soleil, comme les oeillets ou les pétunias. Si au contraire, votre jardinière est disposée dans un coin plutôt ombragé, sélectionnez des plantes qui s'épanouissent avec peu de luminosité, à l'instar des fuchsias. De manière générale, choisissez des végétaux qui ont les mêmes besoins, notamment en terme d'arrosage.

Ne pas surcharger la jardinière

Pour des plantes en bonne santé et un ensemble harmonieux, il faut respecter une distance entre chaque plant. Rien ne sert ainsi de surcharger votre jardinière. Cela risquerait d'en saturer l'aspect visuel et les plantes pourraient se parasiter les unes les autres lors de leur croissance. Pour une jardinière de 30 centimètres de diamètre, il est ainsi conseillé de ne pas aligner plus de trois plants. Toutefois, si elle est suffisamment large, vous pouvez aussi répartir vos végétaux sur plusieurs rangées.

Ne pas prendre un modèle trop petit

Pour le style de la jardinière, tout dépend de vos goûts et de comment est aménagé votre extérieur. Vous pouvez par exemple vous amuser à recycler des palettes en bois pour un rendu original. Ce qui compte vraiment c'est la profondeur du modèle choisi afin que les racines des végétaux puissent bien se développer. Par ailleurs, il doit pouvoir accueillir plusieurs couches, notamment un bon centimètre de graviers ou de billes d'argile disposés sous le terreau. Le but ? Drainer l'eau utilisée pour l'arrosage. Afin que vos végétaux ne finissent pas noyés, il est aussi impératif que le fond de votre jardinière soit percé à plusieurs endroits afin que l'eau ne stagne pas.

Bien choisir le sol

La qualité du terreau est cruciale pour la viabilité de votre jardinière. Celui-ci doit être sombre et surtout homogène. Évitez les terreaux qui contiennent des éléments mal décomposés, ils risqueraient de retenir l'eau et de s'humidifier rapidement. Au niveau de la composition du sol, la plupart des plantes s'épanouiront avec un mélange constitué d'une moitié de terre, d'un quart de sable et d'un quart de terreau. Néanmoins, il peut arriver qu'en fonction des espèces que vous avez plantées, la mixture change un peu de composition. Ainsi, si votre jardinière contient des plants potagers, il faudra mieux opter pour un mélange à base de terre, de terreau et d'engrais organique, à l'image du compost.

Soigner la composition

Question esthétique, tous les goûts sont bien évidemment dans la nature même s'il existe quelques règles. Pour donner l'impression d'un décor harmonieux mais dynamique, mieux vaut ainsi varier les formes et les volumes et disposer les plantes verticales en arrière-plan. Pensez également à jouer avec les couleurs et à ajouter des feuillages pour créer des contrastes dans votre composition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.