Culture

Petite histoire des bars clandestins, des origines jusqu'à maintenant

©Ed Felumero, Adobe Stock - Les bars clandestins sont apparus pendant la période de la prohibition aux États-Unis.

Bienvenue dans le monde mystérieux et fascinant des bars clandestins, où l'histoire de l'alcool* illégal se mêle à l'ambiance sophistiquée et exclusive des lieux cachés. Découvrez la petite histoire de ces bars, depuis leurs origines pendant la prohibition jusqu'à leur évolution moderne.

Des origines datant de la prohibition

La prohibition était une période sombre de l'Histoire des États-Unis, qui a duré de 1920 à 1933. Si aujourd'hui, cela peut paraître dingue, à cette époque, la production, la vente et la consommation d'alcool* étaient alors illégales dans tout le pays. Les conséquences ont été désastreuses : les crimes liés à l'alcool* ont explosé, la corruption a augmenté et de nombreux citoyens ont cherché des moyens illégaux de s'en procurer.

C'est comme ça qu'ont vu le jour les bars clandestins, appelés "speakeasy". Souvent situés dans des endroits discrets, comme des caves, des greniers ou des bâtiments abandonnés, ils étaient fréquentés par des personnes de tous horizons : politiciens, citoyens ordinaires, gangsters et même des personnalités de la pègre. L'ambiance de ces lieux était unique, avec des lumières tamisées, des tables rondes, des sièges en cuir et des serveurs en costume. Les clients devaient donner un mot de passe pour pouvoir y entrer, et étaient souvent tenus de payer un droit d'entrée pour avoir accès au fameux Graal.

Leur renaissance dans les années 1960 et 1970

Après l'abrogation de la prohibition en 1933, les bars clandestins ont commencé à disparaître. Si certains ont continué à exister dans les années qui ont suivi, ce n'est que dans les années 1960 et 1970 qu'ils ont connu un regain de popularité dans les grandes villes, notamment à New York et à San Francisco. Ils étaient alors surtout fréquentés par des artistes et des musiciens qui cherchaient à fuir la culture de masse et à exprimer leur individualité. L'ambiance y était différente de celle des bars traditionnels, avec des décors créatifs, des performances artistiques et des cocktails originaux. Ces endroits secrets sont alors devenus de vrais lieux de rendez-vous pour tous ceux qui cherchaient à pimenter leur quotidien.

Les bars cachés d'aujourd'hui

Si de nos jours, ces bars ne sont plus clandestins, ils ont tout de même gardé ce côté "caché" qui fait tout leur charme. À Paris par exemple, de nombreux speakeasies, terme qui rappelle les années de prohibition, ont ouvert leurs portes. Mais pour les trouver, il faut être un vrai connaisseur, car leurs emplacements sont souvent tenus secrets. Certains d'entre eux se trouvent au fond d'une pizzeria ou d'une laverie, où il suffit de passer une porte dérobée pour y accéder. L'ambiance n'y est pas si différente de celle des bars clandestins du passé : lumières tamisées, fauteuils en cuir, et cocktails exclusifs, ils offrent une atmosphère intime qui rappelle clairement l'époque de la prohibition. Alors, que vous cherchiez à revivre cette ambiance ou à découvrir les dernières tendances des speakeasies modernes, vous êtes sûr de trouver une expérience unique et excitante en visitant l'un de ces lieux mystérieux.

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

publié le 14 mars, Juliette Lamy, Webedia

Liens commerciaux