Grèce: l'Allemagne est opposée à une décote "classique" de la dette: Gilles Moëc - 09/07

par BFM Business

Gilles Moëc, chef économiste chez Bank of America Merrill Lynch, est revenu sur le rééchelonnement de la dette grecque. Alors que les discussions entre Athènes et les responsables européens se poursuivent, la question d’une restructuration de la dette cristallise les oppositions. Alexis Tsipras réclame depuis le début des négociations un allégement de l’énorme dette, qui atteint 320 milliards d’euros, soit près de 180 % du PIB du pays. Une requête à laquelle Angela Merkel a de nouveau répondu aujourd'hui en maintenant sa position. La chancelière allemande a réaffirmé qu'une décote "classique" de la dette vis-à-vis de ses créanciers européens, c’est-à-dire une réduction pure et simple de son montant, est "hors de question". Selon Gilles Moëc, "ce rééchelonnement même mineur permettra au Premier ministre grec de vendre le plan d'austérité à son propre Parlement". - Intégrale Bourse, du 9 juillet, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.