Vaut-il mieux faire compte commun ou séparé ?

Chargement en cours
Le compte commun est très utile pour gérer les dépenses ménagères à partager.
Le compte commun est très utile pour gérer les dépenses ménagères à partager.
1/2
© Adobe Stock, deagreez

La question du compte commun se pose naturellement au sein d'un couple engagé sur le long terme. Toutefois, le dilemme d'en adopter un ou non ne concerne pas les couples uniquement. Afin de réussir à trancher entre les avantages et les inconvénients d'un compte joint, voici un point synthétique.

Pourquoi miser sur un compte joint ?

Un compte bancaire commun est basé sur les mêmes fondations qu'un compte en banque classique, à l'exception qu'il rassemble plusieurs titulaires. Il est souvent question de deux personnes, mais sachez que davantage de signataires peuvent être inclus selon les différentes limites adoptées par les banques. Usuellement affilié aux couples, le compte joint concerne en fait le plus grand nombre. Des partenaires en affaires, des membres d'une même famille ou encore des colocataires, entre autres, sont également amenés à en ouvrir un car l'utilité du compte joint repose principalement sur la simplification du partage des dépenses communes. Ainsi, les courses alimentaires, le loyer, l'électricité, l'assurance habitation, un prêt immobilier, un abonnement Internet ou encore les frais de scolarité des enfants représentent divers exemples de dépenses régulièrement endossées à deux, voire plus.

L'avantage de ce système réside donc ici : plus besoin de suivre à la loupe le partage des dépenses, de se rembourser l'un l'autre, de programmer des virements automatiques... Tous les frais communs sont réglés sur ce même fond fourni par tous les partis. Seulement, il ne s'agit pas de l'unique parti-pris. Beaucoup utilisent le compte joint pour les dépenses communes comme pour celles individuelles, prônant une fusion complète des finances. D'après l'Insee, 63% des couples concernés mise sur une union totale. Cette gestion expose pourtant les personnes impliquées à certains risques.

Le danger à éviter

Que le compte joint soit utilisé uniquement pour les frais communs ou pour toutes les dépenses mêlées, dans un cas comme dans l'autre, les partis prennent quelques risques. C'est pourquoi il est vivement recommandé d'ouvrir un compte lié avec une ou plusieurs personnes de confiance. Chaque titulaire possédant une carte individuelle, le pouvoir sur le compte est attribué à tous. Si le compte franchit le seuil du débit, il relèvera donc de la responsabilité de tout signataire de remédier au problème, même sans être à l'origine des frais concernés. Le contrôle n'est effectivement pas total, mais partiel, ouvrant alors la voie à de possibles conflits, voire des anarques si une ou des personnes mal intentionnées sont impliquées.

Compte séparé ou commun ? Les alternatives idéales

Le compte commun a l'avantage majeur de simplifier le partage des dépenses et l'inconvénient principal de rendre impossible le contrôle absolu sur ses finances. Néanmoins, il existe plusieurs moyens de nuancer les choses pour le meilleur. Pour commencer, il est conseillé de ne pas tout joindre sur le même compte, mais de conserver un compte individuel en parallèle du commun. Cette option est seulement adoptée par 20,50% des couples signataires, toujours selon l'Insee. Pourtant, de cette façon, seuls les frais partagés passeront sur le compte joint et vous pourrez partiellement maintenir votre indépendance financière et l'intimité sur la gestion de votre argent. Il serait par exemple dommage qu'un cadeau ou qu'un voyage que vous préparez en secret soit découvert via une transaction visible par l'autre.

En cas de conflit, si vous n'êtes plus à l'aise avec la ou les personnes partageant le compte, pensez à rapidement vous désolidariser du compte par le biais d'une lettre recommandée. Dès lors, vous ne serez plus tenu responsable des opérations effectuées, y compris en cas de déficit.

Pour finir, si vous souhaitez davantage de sécurité et une réelle mainmise en adoptant un compte commun, optez éventuellement pour un compte indivis. Très similaire au compte joint, il se distingue toutefois avec une différence importante : les opérations doivent expressément être validées par tous les partis.

En étant conscient de ses avantages et de ses inconvénients, si vous hésitez à ouvrir un compte commun, songez donc à ces alternatives assez hybrides. La plus recommandée reste l'ouverture du compte joint, en parallèle du maintien d'un compte individuel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.