Quel type de livret choisir pour faire face à l'inflation ?

Quel type de livret choisir pour faire face à l'inflation ?
Depuis l'été 2022, le livret d'épargne populaire revient sur le devant de la scène.

Les temps sont durs... En effet, l'inflation pèse actuellement lourd sur les finances des Français. Mais comment protéger au mieux son épargne dans cette situation critique ?

Face à la flambée des prix, maintenir son épargne et la faire fructifier devient complexe. En cette période de crise, sur quel type d'épargne devriez-vous donc miser ? Du côté des livrets, les adultes actifs peuvent compter sur le livret A, le livret de développement durable et solidaire et le livret d'épargne populaire (le livret jeune - bien qu'avantageux - est, lui, limité entre 12 et 25 ans). En temps difficiles, lequel d'entre eux s'érige tel un allié de choix ? On vous explique tout.

Le livret A : la valeur sûre

Dans l'ordre des placements le plus avantageux, sachez que c'est le livret A qui arrive en troisième position. Avant lui, l'immobilier occupe la première place avant l'assurance vie. Toutefois, est-il toujours pertinent de miser sur un livret A en prenant en compte l'inflation ? Répondre à cette question se révèle difficile... Dans le paysage actuel, le livret A se présente comme un bon moyen d'épargner. Cependant, son taux de rémunération à 2% n'est pas explosif, d'autant plus qu'il reste inférieur à l'inflation. Cela dit, ce taux reste bel et bien intéressant en comparaison aux autres types de placement...

Le cas du livret jeune

Bien entendu, les jeunes actifs de moins de 25 ans gagnent plutôt à miser sur le livret jeune. Bien que son taux d'intérêt annuel varie selon les banques, il ne peut être inférieur à 2%. Ainsi, dans plusieurs cas de figure, il s'avère plus bénéfique que le livret A. Évidemment, il est limité dans le temps... C'est pourquoi il est judicieux d'épargner généreusement par ce biais avant le quart de siècle.

Le livret d'épargne populaire revient

Jusqu'à l'été 2022, le taux du livret d'épargne populaire était semblable à celui du livret A (2,2%). Seulement, voilà... Revirement de situation : depuis le 1er août 2022, son taux de rémunération s'élève désormais à 4,6% (quand même !) De quoi motiver les Français à cesser de le bouder. Dans un entretien publié le 15 juillet 2022 sur Le Parisien, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, parlait plus en détails de ce changement de taux très intéressant. Il assurait : "Le LEP est le placement le plus efficace pour protéger contre l'inflation."

Petite ombre au tableau : le plafond de cette épargne est fixé à 7700 euros. À l'inverse, celui du livret A est fixé à 22 950 euros. Ainsi, ce dernier est bien plus compatible avec des projets plus conséquents tels qu'un achat de voiture ou un éventuel achat immobilier. Bien sûr, positionner une partie de ses économies sur le livret d'épargne populaire afin de bénéficier de son taux reste malin.

Et l'assurance vie ?

Pour rappel, en tête des meilleurs placements se situent l'immobilier et l'assurance vie. En effet, en la choyant sur le long terme, vous pouvez amplement faire fructifier votre assurance vie. C'est pour cette raison que cette épargne est pensée sur la durée : vous ne pouvez pas faire appel aux fonds sans devoir passer par un rachat. À l'inverse, il est tout à fait possible de piocher dans un livret A en cas d'imprévus financiers. Selon vos impératifs, faites donc votre choix entre ces deux options avantageuses (ou misez sur les deux à la fois !) Bien sûr, n'oubliez pas le LEP - bien que limité - qui revient fort.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.