Petite retraite : à quelles aides financières prétendre ?

Chargement en cours
Vous pouvez avoir droit à des allocations logement comme les APL.
Vous pouvez avoir droit à des allocations logement comme les APL.
1/2
© Adobe Stock, sergign

La retraite est parfois très attendue des travailleurs mais peut vite se révéler un cauchemar lorsque les finances ne suivent pas. De nombreuses personnes âgées en France peinent en effet à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires en raison d'une trop faible pension. Si vous êtes dans ce cas, sachez qu'il est possible de prétendre à certaines aides financières dont voici quelques exemples.

Après de longues années passées à travailler et à mettre de côté pour votre retraite, il arrive parfois que, malgré toutes les économies réalisées, ces dernières ne suffisent pas. Il peut alors être difficile de mener les deux bouts. En effet, avec l'âge qui avance, l'autonomie n'est plus la même. Il peut être de plus en plus compliqué de se déplacer ou de subvenir soi-même à vos besoins. Cela demande alors un investissement financier important, pas forcément prévu, dans l'aménagement de votre logement ou dans une aide sociale extérieure. Face à cette situation et pour aider les personnes âgées qui ne possèdent qu'une petite retraite, différentes aides financières ont été mises en place par le gouvernement au fur et à mesure des années. Une façon de compléter le revenu minimum dont vous disposez.

Se tourner vers des organismes

Afin d'être aiguillé sur votre cas plus précisément, n'hésitez pas à vous rendre à la mairie, au Centre communal d'action sociale, vers la Caisse nationale d'assurance ou bien de retraite complémentaire. Le gouvernement conseille d'ailleurs, sur son site servicepublic.fr, de se tourner vers ces organismes pour toute demande concernant les aides au déplacement (transport à la demande, assistance pour les courses...), mais aussi le portage de repas (qui nécessite d'avoir peu de ressources ou de ne pas pouvoir sortir de chez soi en raison de problèmes de santé).

Différentes aides sociales

Si vous considérez les revenus de votre pension comme étant trop maigres pour vivre correctement, sachez que différentes aides sociales existent. C'est notamment le cas de l'Aspa (Allocation de solidarité aux personnes âgées), qui ne s'adresse qu'aux personnes retraitées de plus de 65 ans (sauf exceptions) vivant en France depuis plus de six mois et ne bénéficiant que d'un revenu plafonné à 800 euros (sur les trois derniers mois). Si vous remplissez ces critères, vous pouvez alors obtenir jusqu'à 916,78 par mois de la part de la la CNAV (la Caisse nationale d'assurance vieillesse). Il est aussi possible de se tourner vers l'APA (Allocation personnalisée d'Autonomie), une aide versée par le département. Elle concerne les personnes dépendantes ayant des problèmes plus ou moins importants d'autonomie, âgées de plus de 60 ans et résidant en France. L'allocation simple, elle, concerne les personnes n'ayant ni pension de retraite ni le droit à l'Aspa.

Des aides au logement également disponibles

Dans le cas de travaux dans votre logement (pour le rendre plus accessible et diminuer le risque d'accident), vous pouvez contacter l'ANAH (Agence nationale de l'habitat) ou la caisse de retraite. Vous verrez alors avec eux si vous obtenez une aide financière, un crédit d'impôts ou plutôt une exonération d'impôts. Si vous recherchez plutôt des aides pour financer votre loyer, tournez-vous vers la CAF pour les APL ( Aide personnalisée au logement) et les allocations de logement social. Pour prétendre à cette dernière aide, il faut en revanche ne pas vivre en logement conventionné.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.