Louer son appartement en son absence : pourquoi craquer ?

Chargement en cours
Sautez le pas et louez votre logement pendant vos absences.
Sautez le pas et louez votre logement pendant vos absences.
1/2
© Adobe Stock, InsideCreativeHouse

Aujourd'hui, de plus en plus de propriétaires choisissent de mettre en location leur domicile lors de leurs vacances ou séjours à l'étranger. Vous hésitez vous-même à franchir le pas ? On vous donne quelques arguments pour vous décider.

Générer des revenus supplémentaires

Que vous vous déplaciez souvent ou de manière occasionnelle, louer votre appartement peut avoir des avantages. Ainsi, de plus en plus de touristes et de voyageurs recherchent pour leur séjour un confort qui va dépasser celui d'une simple chambre d'hôtel. Si vous habitez dans une grande ville ou dans une zone particulièrement touristique, votre logement aura donc toutes ses chances de trouver preneur.

Pour vous, ce sera ainsi un bon moyen de générer un petit complément de revenus. Celui-ci peut s'avérer non négligeable si vous décidez de louer durant certaines périodes stratégiques (vacances scolaires, festivals et événements en vogue...) où les logements dans votre région sont particulièrement recherchés. Vous pourrez ainsi vous permettre de hausser un peu les prix, sans pour autant tomber dans le déraisonnable ; le tout étant que votre domicile reste attractif.

Vous assurer une sécurité pendant votre absence

Lorsque l'on part en vacances ou en séjour, la crainte d'un cambriolage ou d'un accident n'est jamais complètement écartée. En louant votre logement vous serez au moins certain qu'il y a une présence pour surveiller votre appartement. Si l'idée de louer à des inconnus vous fait peur, vous pouvez toujours privilégier la location à des personnes issues de votre entourage ou que vous savez de confiance. N'hésitez ainsi pas à démarcher votre cercle d'amis et votre famille pour savoir si quelqu'un pourrait être intéressé parmi leurs proches.

Choisir une personne de proximité pourra également vous apporter un avantage supplémentaire : celui de la garde de vos animaux. En effet, on le sait, trouver une solution pour s'occuper de nos compagnons favoris pendant les vacances peut vite s'avérer être un casse-tête. Ici, contre une petite modération du loyer, vous pourrez ainsi éventuellement demander à votre locataire temporaire de s'occuper de vos petites bêtes.

Une solution simple et flexible

Choisir de louer son appartement pour des séjours courts, c'est s'assurer un complément de revenus mais c'est aussi opter pour une solution simple et flexible. Ainsi, nul besoin de bail, et même si des plateformes spécialisées existent avec leurs propres conditions, vous restez généralement maître de la situation. Libre à vous de louer quand cela vous arrange et au tarif que vous estimez le plus juste. Sur ce dernier point, pensez tout de même à vérifier les tarifs des autres propriétaires dans votre région afin de ne pas risquer de louer trop cher.

Organisation et sécurité

Comme toutes les activités issues de l'économie collaborative, ce type de location demandera une certaine dose de disponibilité et de réactivité de votre part. Par ailleurs, si vous optez pour cette solution de manière fréquente, il vous faudra être en mesure de vous organiser et de stocker quelque part vos objets de valeur.

Par mesure de précaution, et même si ce type de location entre particuliers ne nécessite pas de dresser un bail, rien ne vous empêche de demander quelques garanties à votre locataire temporaire. Vous pourrez ainsi lui demander de s'engager sur un contrat dressé à l'amiable ou encore, si vous ne passez pas par une plateforme spécialisée, lui demander le versement d'une caution.

Un dispositif accessible aux locataires ?

Pour terminer, il est bon de rappeler que la location entre particuliers ne s'adresse en théorie qu'aux propriétaires des logements en question. Si vous êtes locataire, vous n'avez en principe pas le droit d'utiliser cette solution puisque cela s'apparenterait à de la sous-location déguisée. Toutefois, il est possible de contourner cette règle à condition de demander l'accord écrit de votre bailleur et de demander un tarif qui ne dépasse pas l'encadrement de votre propre loyer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.