La tontine, qu'est-ce que c'est ?

La tontine, qu'est-ce que c'est ?
La tontine est un concept intéressant mais qui doit être bien réfléchi.

Aujourd'hui, en raison de l'inflation et du coût de la vie qui ne cesse d'augmenter, de nombreuses personnes cherchent des solutions n'étant pas liées à une banque pour se constituer une épargne. La tontine, dans ses différentes formes, s'avère idéale pour cela, mais possède également des points discutables en faisant un pari sur la vie. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques informations sur le fonctionnement de la tontine.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la tontine n'est pas un concept récent datant de l'ère de la société capitaliste. C'est très exactement sous le règne du Roi Soleil, au XIIe siècle, que ce type d'épargne financière voit le jour. Elle est créée par un banquier italien nommé Lorenzo Tonti et est, à l'époque, réfléchie pour remplir les caisses de l'État, alors plus ou moins vides.

Si, depuis, l'idée a sensiblement évolué, le principe reste le même : un groupe de personnes décide de s'associer et de verser, chaque mois, une somme bien précise, plus ou moins importante. Un délai (le plus souvent entre 10 et 25 ans) est alors fixé, et l'argent est par la suite versé à l'un des membres de façon aléatoire ou selon des critères plus spécifiques (lorsqu'une des personnes est la seule survivante du groupe par exemple). Dans de plus rares cas, il peut aussi arriver qu'il soit partagé entre tous. Et si le concept peut être intéressant financièrement (son rendement est plus intéressant que l'assurance et la taxation est faible), il n'a pas non plus que des avantages. Il existe d'ailleurs différents types de tontines, dont les avantages et les inconvénients diffèrent.

Les tontines immobilières : pour devenir propriétaire

Du côté des tontines immobilières aussi connues sous le nom de "clauses d'accroissement", c'est l'idée de devenir propriétaire qui intéresse. Différentes personnes se rassemblent et se lient par un contrat pour ensuite acheter une propriété (le plus souvent un immeuble). Chaque mois, une certaine somme d'argent est ensuite donnée pour financer ce projet (un montant libre à chacun). La propriété ne revient, par la suite, qu'à la personne considérée comme l'unique survivante des acquéreurs ayant signé, peu importe le montant donné auparavant dans la tontine. Si le concept peut paraître alléchant, sachez tout de même qu'il possède quelques inconvénients. Il est très difficile d'en faire profiter sa succession ou même son conjoint, puisque des droits de succession doivent être payés.

Le tontines financières : un moyen de se constituer une épargne

Du côté de la tontine financière, l'histoire est tout autre : elle regroupe le plus souvent des personnes qui créent une association "à forme tontinière" d'au moins 200 personnes, qui créent un fond commun sur lequel mettre de l'argent chaque mois. Une sorte d'épargne pensée sur 15 à 25 ans, et dont les bénéfices sont accessibles à la fin de cette durée. Si là aussi l'offre peut paraître intéressante, car elle peut constituer un fond intéressant à l'approche de la retraite, il convient de faire attention aux petites lignes. Rien ne garantit que le rendement sera réellement intéressant et l'argent ne peut pas être récupéré tant que le compte où dort l'argent n'est pas dissous, ou que la durée définie n'est pas terminée. De même, s'il vous arrive de décéder avant la fin de la durée déterminée par la tontine financière, vos héritiers ne pourront pas non plus profiter du capital investi, sauf signature de votre part d'une assurance vie qui peut s'avérer onéreuse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.