Isolation phonique : quelles aides de l'État pour la financer ?

Chargement en cours
Il est possible de demander des subventions particulières près des aéroports.
Il est possible de demander des subventions particulières près des aéroports.
1/2
© Adobe Stock, mitifoto

Il arrive souvent que des logements (appartements ou résidences) soient mal insonorisés, au point d'en devenir pénible pour les occupants. La meilleure solution, dans ces cas-là, reste d'effectuer des travaux d'isolation phonique mais ceux-ci coûtent cher. Voici donc quelques indications sur les aides de l'État auxquelles vous pouvez prétendre.

Vous habitez près d'un stade, d'un aéroport, d'un parc de jeu, d'un chemin de fer ou de tout autre lieu régulièrement bruyant et vous n'en pouvez plus ? Vous rêvez d'un peu de silence ? Peut-être est-il temps d'effectuer des travaux d'isolation phonique chez vous, car tout cela est le signe que votre logement est très mal insonorisé. En effectuant de tels travaux chez vous, vous gagnerez indéniablement en confort de vie et n'aurez plus à subir la fatigue et le stress générés par le bruit au quotidien. En effet, l'isolation phonique, aussi appelée isolation acoustique, permet de minimiser au maximum les nuisances, voire même de les éviter en empêchant le son de traverser l'air et les matériaux comme auparavant. Des travaux utiles autant contre les bruits aériens (qui passent à travers les murs et les cloisons) que les bruits d'impacts (qui proviennent du plancher ou du plafond).

Comprendre l'origine des nuisances sonores

Avant de faire appel à une entreprise pour effectuer ce genre de travaux, il est important de comprendre l'origine des bruits qui vous mènent la vie dure mais aussi leur niveau sonore. En fonction de cela, vous pourrez faire différents choix pour mieux vous isoler : les portes (lorsqu'elles sont composées de matériaux isolants) sont utiles pour vous couper des bruits intérieurs. Il en va de même pour les murs et les cloisons. Pour se protéger de nuisances venant de l'extérieur en revanche, il est conseillé de se tourner vers les fenêtres et le double vitrage. Avant d'entreprendre des travaux d'isolation, il est important d'évaluer la provenance et le niveau des bruits. Une étude menée par un professionnel peut alors être utile.

Des aides en fonction de votre localisation

Puisqu'effectuer de tels changements dans le logement peut revenir cher, des subventions peuvent être demandées à l'État. Si vous habitez près d'un des dix aéroports nationaux par exemple, vous pouvez, après avoir effectué un plan de gêne sonore, franchi différentes étapes et transmis le devis des travaux à l'exploitant de l'aéroport de votre zone, recevoir une aide financière. Elle n'est en revanche transmise qu'après avoir envoyé tous les documents nécessaires et une fois la rénovation de votre habitation terminée.

Des subventions en fonction des matériaux choisis

En fonction des matériaux utilisés (s'ils permettent de limiter les pertes d'énergie) pour mieux limiter les nuisances sonores au quotidien, vous pouvez également prétendre aux aides de l'ANAH. Le mieux reste de se renseigner auprès de cette agence nationale car de nombreux critères doivent entrer en compte avant de pouvoir obtenir un financement. Si votre isolation phonique s'avère également utile contre les pertes d'énergie, vous pouvez également vous tourner vers des aides de rénovation énergétique comme MaPrimeRénov', l'éco prêt à taux zéro et la TVA à taux réduit. Rapprochez-vous aussi de votre région ou de collectivité locale qui peuvent fournir des aides intéressantes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.