Dettes : 5 clés pour apprendre à mieux les gérer

Chargement en cours
Quand on est dans la panade, il ne faut pas se leurrer et embellir son compte.
Quand on est dans la panade, il ne faut pas se leurrer et embellir son compte.
1/2
© Adobe Stock, TheVisualsYouNeed

Croulant sous les dettes, les consommateurs ont du mal à sortir la tête de l'eau. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour les aider à retrouver une stabilité financière.

Définir sa situation financière : le b.a.-ba de la gestion

Quand on est dans la panade, il ne faut pas se leurrer et embellir son compte. Pour s'en sortir, il faut être capable de discerner le problème et de l'appréhender avec justesse. Sans compter l'hypothèque, toutes les dettes mensuelles doivent être additionnées pour ensuite être déduites du revenu net perçu. Si le résultat est un chiffre faible, en perspective de vos besoins, il se peut que ce soit un signe d'endettement, ou en tout cas une alerte rouge. Des mesures sont à prendre imminemment.

Mettre en place un plan de dépenses

L'objectif financier doit être clair, net et précis. Si le consommateur prévoit d'être désendetté d'ici plusieurs mois, ou un an ou deux par exemple, son but doit être matérialisé à l'écrit par un plan de dépenses. Le budget fixé est à tenir jusqu'à ce que l'objectif soit atteint. Les achats sont ainsi mieux cadrés : plus d'impulsions et de cartes de crédit qui flambent à gogo ! Hormis les dépenses dites essentielles (nourriture, logement, services publics et autres), les autres frais seront drastiquement réduits.

Faire attention aux taux d'intérêts en cas de crédits, d'emprunts

Si le crédit est la tentation suprême pour les endettés, il n'est pas forcément la bonne solution. Avant de se jeter dans la gueule du loup, il faut veiller à bien peser les "pour" et les "contre" de cette méthode pour ne pas se retrouver pris dans un étau. Les délais, aménagements ou étalements pourront rassurer certaines personnes mais attention aux taux d'intérêts et autres modalités qui peuvent facilement rendre la note plus salée qu'elle ne l'était au départ.

Demander un appui financier exceptionnel

Moins connus, des soutiens logistiques et financiers de la part des mairies et de leur Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), présents dans chaque commune de plus de 1 500 habitants. Ces aides ponctuelles sont des secours accordés dans les cas d'urgences.

Demander de l'aide à la commission du surendettement

Certains poids sont si lourds qu'il n'est pas possible de les porter seul. Quand le problème de la dette, dépenses impayées ou qu'il ne sera pas possible de payer à l'avenir, devient trop compliqué à gérer, il y a des solutions. Si nos voisins belges peuvent faire directement appel à un médiateur de dettes, les Français sont invités à prendre contact avec la commission de surendettement. Un dossier de surendettement doit être envoyé à la Banque de France, avec laquelle il est aussi possible d'obtenir un rendez-vous. Pour le constituer, il est possible de demander conseil à la Caf, à une mairie, une office HLM, un point conseil budget, un CCAS. Seules les personnes ayant des dettes liées à la vie quotidienne sont concernées. "Dettes bancaires : échéances de prêt immobilier, échéances de prêts à la consommation, découverts. Dépenses courantes : arriérés de loyer, factures impayées (eau, gaz, électricité, téléphone), arriérés d'impôts, ... Dettes née du fait que vous vous êtes porté caution d'un particulier (exemple : caution locative) ou d'une entreprise (entrepreneur individuel ou société)", précise le site Service-Public.

Bonus : pensez à épargner pour vivre avec l'esprit tranquille !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.