Déclaration d'impôts 2021 : le point sur ce qui change

Chargement en cours
Il existe désormais un assistant virtuel pour vous aider à faire votre déclaration d'impôts.
Il existe désormais un assistant virtuel pour vous aider à faire votre déclaration d'impôts.
2/2
© Adobe Stock, SFIO CRACHO

Depuis le 8 avril 2021, il est possible de déclarer ses impôts pour l'année écoulée. Mais comme chaque année, il y a quelques petits changements à prendre en compte. Découvrez quelles sont les nouveautés à surveiller.

Même si les impôts sont désormais prélevés à la source et que les déclarations d'impôts sont pré-remplies, il est essentiel de finaliser sa déclaration d'impôts chaque année afin d'être en règle avec l'administration fiscale. Le service est ouvert depuis le 8 avril 2021, et les Français disposent encore de quelques semaines pour compléter leur déclaration d'impôts 2021. D'où l'intérêt de se pencher sur les nouveautés mises en place cette année.

Une simplification pour de nombreux foyers

Depuis maintenant plusieurs années, le gouvernement s'est lancé dans un processus de simplification de la déclaration de revenus. Aussi, pour la 2ème année consécutive, près de 12 millions de foyers fiscaux - dont la situation ne nécessite pas de rectification - n'auront pas besoin de déclarer leurs revenus : ils pourront bénéficier d'une déclaration générée de manière automatique. Cette déclaration automatique a été étendue aux contribuables ayant déclaré une naissance, une adoption ou le recueil d'un enfant mineur. Les foyers concernés devraient d'ores et déjà avoir reçu un mail du service des impôts.

Des exonérations liées à la situation sanitaire

L'année 2020 a été marquée par la crise liée à la Covid-19, qui a eu de nombreuses conséquences financières. Télétravail oblige, de nombreux foyers ont pu constater une augmentation de leurs frais. En compensation, de nombreux employeurs ont mis en place une allocation pour rembourser ces frais. Ces dernières sont exonérées d'impôts dans une limite de 550 euros annuels. Par ailleurs, les salariés qui ont touché la "prime Macron"(versée aux salariés qui ont gagné un salaire inférieur à trois fois le Smic sur les douze derniers mois) et la "prime Covid" (versée par certaines administrations, notamment les établissements publics de santé, ainsi que par les établissements privés de santé ou du secteur social) sont également exonérés d'impôts.

Enfin, les revenus issus des heures supplémentaires effectuées durant la période de l'état d'urgence sanitaire allant du 16 mars au 10 juillet 2020, sont également exonérés jusqu'à 7500 euros. Ces dernières sont mentionnées dans les cases 1GH à 1JH de votre déclaration.

Un assistant virtuel pour les difficultés

Avis à tous ceux qui ont parfois du mal à savoir quelle case cocher. Cette année, un assistant virtuel a été installé sur la page de déclaration d'impôts pour répondre à toutes vos questions. Ce dernier vise à faciliter l'accès du contribuable à un premier niveau d'information et à l'orienter vers les formulaires ou documents appropriés.

Les dates limites

Cette année, la date butoir de dépôt des déclarations papier a été fixée au jeudi 20 mai 2021. Les délais des déclarations en ligne varient quant à eux en fonction du département de résidence. Elles sont fixées au 26 mai pour les départements de 01 à 19, au 1er juin pour les départements 1A, 2B et de 20 à 54, et au 8 juin pour les départements de 55 à 95 ainsi que pour les départements d'Outre-Mer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.