Comment renégocier un prêt immobilier ?

Chargement en cours
Il est conseillé de faire appel à un courtier qui pourra vous donner de bons conseils.
Il est conseillé de faire appel à un courtier qui pourra vous donner de bons conseils.
1/2
© Adobe Stock, Rido

Vous avez constaté que les taux d'intérêt du crédit immobilier auquel vous avez souscrit ont baissé ? Bonne nouvelle, il est possible de les renégocier auprès de votre banque et d'obtenir des conditions plus favorables. On vous guide pour savoir comment en profiter pleinement.

Comment renégocier son prêt immobilier ?

La renégociation peut se faire directement avec votre banque. Si elle est acceptée, votre contrat (qu'il s'agisse d'un prêt à taux fixe ou d'un prêt à taux variable) sera aménagé officiellement par un avenant au contrat immobilier initial d'après l'article L.313-39 du Code de la consommation.

Lorsque la banque donnera son accord, il sera signifié par une lettre (le cachet de la poste faisant foi) pour rendre certaine la date de l'acceptation par l'emprunteur. Ce dernier disposera de dix jours de réflexion à partir de la réception de l'avenant pour accepter ou refuser.

Quelles sont les conditions pour renégocier son prêt immobilier ?

Si vous n'avez pas de souci financier, il ne vous sera en aucun cas refusé de renégocier votre prêt immobilier. Avant de passer à la renégociation, votre situation va être actualisée avec : un justificatif de vos revenus (bulletins de salaire, comptabilité, avis d'imposition...) et de vos charges actuelles (tableaux d'amortissements, contrats de prêts...).

Si la renégociation de crédit est acceptée, l'avenant au contrat de prêt initial va spécifier le nouveau taux d'intérêt et les nouvelles modalités de remboursement du crédit immobilier.

À quel moment peut-on renégocier son prêt immobilier ?

L'avantage avec une renégociation de son prêt immobilier, c'est qu'elle peut se faire à n'importe quel moment (et peut être renégociée autant de fois que vous le souhaitez). Cependant, il faudra prendre en compte certains facteurs avant de vous assurer de la rentabilité de l'opération. Il est d'ailleurs conseillé de faire une simulation de renégociation avec un tableau d'amortissement de son prêt immobilier. En effet, même dans une période de baisse de taux d'intérêts, les frais d'avenant, les indemnités de remboursement anticipé et la durée restante de l'emprunt peuvent influencer fortement sur la rentabilité de la renégociation.

Voici trois facteurs à prendre en compte pour faire des économies :

• Il est préférable d'être encore dans la première moitié du remboursement de votre crédit immobilier. C'est dans cette période que la charge de remboursement du prêt est essentiellement constituée d'intérêts. À l'inverse, plus l'échéance d'un crédit se rapproche, plus l'emprunteur rembourse du capital.

• La renégociation est souvent avantageuse lorsque l'écart entre votre taux d'intérêt actuel et celui que vous pouvez obtenir dépasse 0.70% voire 1% ;

• Elle l'est aussi lorsque le capital restant dû est de 70 000 € a minima.

Quelques conseils pour bien renégocier votre prêt immobilier

N'hésitez pas à mettre les banques en concurrence pour obtenir les meilleures négociations. Faites appel à un courtier pour obtenir ne aide technique non négligeable pour avoir de bons conseils et faire baisser au maximum le coût global de votre crédit immobilier. Enfin, tentez de ne pas étaler pas votre prêt sur une trop longue durée. En effet, si la durée est supérieure ou égale à 25 ans, certaines banques peuvent en profiter pour vous faire payer des coûts supplémentaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.