Comment mettre ses trésors aux enchères ?

Chargement en cours
Avant de mettre vos objets aux enchères, vous devrez impérativement prendre contact avec un commissaire-priseur.
Avant de mettre vos objets aux enchères, vous devrez impérativement prendre contact avec un commissaire-priseur.
1/2
© Adobe Stock, memyjo

Tout comme le printemps, l'été est souvent l'occasion de faire un grand rangement chez soi, notamment en procédant à un vaste tri. Objets non utilisés, légèrement abîmés ou encore legs encombrants dont vous ne savez plus quoi faire ? Il existe de multiples solutions pour vous débarrasser de ces bibelots tout en gagnant un peu (voire beaucoup) d'argent.

Si vous pouvez tout à fait revendre vos objets sans grande valeur dans des boutiques d'occasion, il serait cependant dommage d'en faire de même avec vos biens un peu plus précieux. Bijoux, tableaux, statuettes ou encore vaisselle luxueuse... tous ces trésors peuvent être expertisés puis mis aux enchères afin de vous rapporter des sommes plus conséquentes. Mais pour ce faire, vous devrez suivre plusieurs étapes bien spécifiques.

Faites expertiser vos biens

Avant de mettre vos objets aux enchères, vous devrez impérativement prendre contact avec un commissaire-priseur. Ce dernier procèdera alors à l'évaluation de vos biens et estimera gratuitement leur valeur. Si la plupart des professionnels vous demanderont de vous déplacer pour faire estimer vos trésors, d'autres accepteront de se rendre à votre domicile, notamment dans le cas où vous souhaiteriez faire estimer de gros meubles. À noter que certains commissaires-priseurs peuvent aussi faire des estimations à l'aide de photos, même si le mieux reste tout de même de se rendre sur place. Enfin, et surtout, assurez-vous de travailler avec un commissaire-priseur agréé par la loi, en lui demandant son numéro d'agrément. Cela vous évitera bien des problèmes et des mauvaises surprises...

Fixez votre prix de réserve

Une fois vos objets estimés, le commissaire-priseur en charge de vos trésors devra vous proposer une fourchette de prix bien définie. Cependant, il revient à vous et uniquement à vous de fixer ce que l'on appelle le "prix de réserve". Ce dernier représentera alors le montant de base, c'est à dire celui en dessous duquel vos objets ne pourront pas être vendus. Prenez donc bien le temps d'y réfléchir et discutez-en sérieusement avec votre commissaire-priseur qui, en tant que professionnel, pourra vous orienter et vous guider dans votre décision finale. Sachez que l'estimation la plus basse est souvent la plus logique puisqu'elle incitera les potentiels acheteurs à se mettre en concurrence pour obtenir votre bien. En revanche, une surestimation aura tendance à faire peur et vous courrez ainsi le risque que vos biens ne trouvent pas preneur. Une vente infructueuse peut parfois vous amener à payer des frais supplémentaires !

Signez un contrat

Si vous et le commissaire-priseur êtes d'accord sur le prix de réserve, vous devrez alors signer un contrat qui autorise le professionnel à gérer la vente de vos biens. Plusieurs détails comme les frais fixés par la société de vente et les frais de transport doivent impérativement figurer sur ledit contrat. Car oui, n'oubliez pas que des coûts de transport sont généralement obligatoires pour déplacer de gros objets, comme des meubles, jusqu'à la salle des ventes. Gardez cependant à l'esprit que beaucoup de commissaires-priseurs se réservent le droit d'inclure ces frais de transport dans leur rémunération de base...

Pensez à Internet

Si les ventes aux enchères physiques demandent un certain nombre de démarches pouvant parfois faire peur, sachez que vous pouvez aussi effectuer votre propre vente aux enchères sur Internet. Dans ce cas, rien de particulier à faire, si ce n'est quelques photos. N'oubliez pas non plus de fixer vous-même votre prix de réserve à un montant raisonnable. Si vous optez pour cette solution, sachez que le site choisi pour effectuer vos enchères prélèvera directement un pourcentage sur le montant total de votre vente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.