Appareils auditifs : quelles aides pour les malentendants ?

Chargement en cours
Quelles sont les aides possibles pour les malentendants ?
Quelles sont les aides possibles pour les malentendants ?
1/2
© Adobe Stock, Afric Studio

En France, environ 10 millions de personnes sont sujettes à un trouble auditif. Sachez que pour presque 5 millions et demi d'entre elles, il a des répercussions sur leur vie quotidienne. Et face au coût élevé des appareils auditifs, découvrez quelles solutions il existe pour soulager financièrement les familles.

La prise en charge de la Sécurité sociale

La Sécurité sociale prend en charge le remboursement des prothèses auditives à hauteur de 60 % d'un tarif forfaitaire fixé en fonction de votre âge, mais aussi de votre handicap.

Depuis le 1er janvier 2019, la base de la Sécurité sociale pour le remboursement d'une prothèse d'une personne âgée de 20 ans et plus est fixée à 300 €. Cela signifie que la prise en charge est de 180 € par oreille (donc 360 € pour les deux). Sachez que les accessoires comme les embouts ou les piles sont également couverts sur une base de 60% des tarifs fixés par la liste des produits et prestations de l'Assurance maladie. Votre mutuelle peut compléter la prise en charge de la Sécurité sociale, n'hésitez pas à la contacter !

La mesure 100% santé

Depuis le 1er janvier 2021, la mesure 100% santé distingue des classes différentes d'aides auditives : les prothèses auditives de classe I, dont le prix de vente est soumis à un plafond de 950 € et qui relèvent de la réforme 100% santé, et les prothèses auditives de classe II, dont le prix est libre. Ainsi, en fonction de votre âge et de l'appareillage dont vous avez besoin, il est désormais possible de disposer d'un équipement sans reste à charge !

La prestation de compensation de handicap (la PCH)

Vous pouvez bénéficier de cette aide en contactant la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et en remplissant un dossier. C'est une aide financée par votre département, elle est accordée en fonction de certains critères d'éligibilité. Vous devez être âgé(e) d'au moins 60 ans et prouver que votre perte d'audition affecte votre vie professionnelle et relationnelle. Votre revenu annuel doit également être inférieur ou égal à 27 000 € par an.

L'aide de l'AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées)

Pour être éligible à l'aide de l'AGEFIPH, votre déficience auditive doit d'ores et déjà avoir été avérée par la MDPH. Cette reconnaissance est essentielle pour pouvoir bénéficier de cette aide. Elle viendra compléter la prise en charge de la Sécurité Sociale et le remboursement de votre mutuelle.

L'aide de l'OETH (Obligation d'Emploi des Travailleurs Handicapés)

C'est, là encore, auprès de la MDPH que vous devez adresser votre demande. En qualité de travailleur, l'OETH peut vous accorder une subvention pouvant avoisiner les 800 € par prothèse auditive en plus de la prise en charge de l'Assurance maladie et de votre mutuelle.

Le saviez-vous ? Vous pouvez bénéficier d'une déduction fiscale à hauteur de 50% si vous déclarez vos impôts sur vos revenus aux frais réels. Vous devrez néanmoins fournir un certificat médical attestant qu'une aide auditive est essentielle dans la pratique de votre activité professionnelle !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.