Acheter son véhicule à l'étranger, est-ce vraiment une bonne idée ?

Chargement en cours
Pour acheter votre voiture à l'étranger, vous pouvez passer par un mandataire automobile.
Pour acheter votre voiture à l'étranger, vous pouvez passer par un mandataire automobile.
1/2
© Adobe Stock, keg fire

Vous avez déjà dû l'entendre dans votre entourage : acheter une voiture à l'étranger peut être une véritable opportunité en termes de prix. Mais outre cet avantage tarifaire, est-ce réellement judicieux de faire venir sa voiture d'un autre pays d'Europe ? On fait le point sur le sujet...

Pourquoi acheter une voiture à l'étranger ?

Le prix des voitures est souvent moins élevé à l'étranger. Cela termine de convaincre les potentiels acheteurs français d'investir dans un véhicule qui se trouve hors de France.

Il arrive que des modèles sortent dans certains pays frontaliers avant même d'arriver sur le territoire français, c'est notamment le cas de marques autochtones à l'instar de l'Allemagne, plébiscitée pour la qualité de ses voitures.

La fiscalité entre aussi en compte dans le fait de préférer acheter sa voiture à l'étranger. Selon les taxes pratiquées dans les pays voisins, un véhicule identique peut se trouver à un prix plus intéressant en Allemagne, en Belgique ou en Espagne que dans l'Hexagone.

Y'a-t-il des frais annexes à prendre en compte dans l'achat d'une voiture à l'étranger ?

Les frais qui s'ajoutent au prix de la voiture doivent être bien réfléchis avant de vous lancer dans l'acquisition d'un nouveau modèle ! En effet, ils peuvent fortement alourdir la rentabilité de votre opération. Si vous avez prévu d'aller chercher votre nouvelle voiture, pensez à prendre en compte les frais de transports comme le paiement de la société de transport ou les frais inhérents à votre déplacement (train ou avion, hôtel). Il est également nécessaire de prévoir le coût de l'assurance provisoire et des plaques temporaires pour pouvoir rouler si vous ramenez vous-même la voiture. De retour en France et si le véhicule est neuf (moins de 6 mois ou moins de 6 000 km), vous devrez vous acquitter de la TVA à 20%. S'il est d'occasion, aucun droit de douane n'est à avancer.

Pour faciliter vos démarches, vous pouvez avoir recours à un mandataire automobile. Il servira d'intermédiaire entre vous et le vendeur étranger, mais cela implique de devoir engager de nouveaux frais !

Les démarches administratives à réaliser sont-elles contraignantes ?

Lors de l'achat d'un véhicule au sein de l'Union Européenne, les démarches administratives sont souvent longues. Si un mandataire se charge de l'achat de votre voiture, il réglera également tout l'administratif. Si ce n'est pas le cas, vous devrez fournir les documents suivants pour pouvoir immatriculer le véhicule :

• pièce d'identité,

•justificatif de domicile,

• demande de certificat d'immatriculation,

• justificatif de vente (s'il est en langue étrangère, il doit être traduit en français par un traducteur agréé),

• ancien certificat d'immatriculation de la voiture,

• quitus fiscal,

• certificat de conformité,

• contrôle technique de moins de 6 mois effectué dans un centre français.

Notez que l'immatriculation doit être effective dans le mois qui suit l'acquisition de votre véhicule. Alors, êtes-vous tenté d'aller acheter votre nouvelle voiture à l'étranger ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.