Ventilateur ou climatiseur : quel est le plus intéressant économiquement ?

Chargement en cours
Le climatiseur consomme 62 fois plus qu'un ventilateur.
Le climatiseur consomme 62 fois plus qu'un ventilateur.
1/2
© Adobe Stock, AntonioDiaz

L'été fait écho aux vagues de chaleur. Pour s'en protéger, il est nécessaire d'avoir tout l'équipement adapté chez soi. Mais voilà une question qui se pose : faut-il choisir un ventilateur ou un climatiseur ? Voici quelques détails pour en savoir plus sur leur consommation.

Avant toute chose, il est important de connaître la différence entre un ventilateur et un climatiseur. Le ventilateur ne fait que brasser l'air sans le refroidir. Vous ressentirez une sensation de fraîcheur lorsqu'il sera allumé, mais cessera dès lors qu'il sera éteint. Quant au climatiseur, il est une pompe à chaleur dont le fonctionnement est proche de celui d'un réfrigérateur. Ainsi, il aspire l'air de la pièce et le refroidit grâce à un compresseur et redistribue de l'air froid.

Quel est le coût d'un ventilateur ?

Il existe différents types de ventilateurs et donc plusieurs catégories de prix :

• Le ventilateur sur pied entre 50 et 450 € : permet de rafraîchir une grande surface

• Le ventilateur colonne entre 40 et 430 € : permet de rafraîchir une grande surface tout en étant plus discret que le ventilateur sur pied

• Le ventilateur au plafond entre 50 et 200 € : il est plus puissant que les deux autres et discret. Il n'a pas besoin d'être rangé et peut intégrer une lampe

• Le ventilateur sans pale entre 350 et 450 € : bien plus cher que les trois précédents, il apporte une véritable sécurité car pas de pale, et est beaucoup plus design

Il est important de choisir son ventilateur en fonction de ses moyens, mais aussi de son utilité.

Quel est le coût d'un climatiseur ?

Tout comme le ventilateur, il existe plusieurs types de climatiseurs. Le plus répandu en France reste le climatiseur monobloc, qui peut être mobile ou mural. Accessible à l'achat avec un coût moyen de 500 euros, il peut représenter dans l'Hexagone un tiers des factures d'énergie d'un foyer. Malheureusement, il a plusieurs inconvénients : il nécessite une sortie vers l'extérieur pour la gaine d'évacuation afin d'aspirer l'air chaud de la pièce et de rejeter les calories à l'extérieur. Il faut donc prévoir une évacuation par une fenêtre ou une porte. L'autre inconvénient est qu'il est aussi bruyant qu'un réfrigérateur.

Il existe également le climatiseur Split, qui n'est composé que d'un seul bloc. Il comprend une unité extérieure et une unité intérieure. Discret, silencieux et esthétique, il est capable de rafraichir des pièces de grandes tailles. Parfois-même, il peut être réversible et servir de chauffage l'hiver. Des qualités qui augmentent son coût, puisque son prix se situe aux alentours de 1000 euros minimum. Son installation demande également des travaux adaptés. De plus, vous devrez bien faire attention à l'entretenir avec une révision annuelle d'un coût de 120 euros minimum, pour un nettoyage efficace et afin d'éviter qu'il ne rejette un air nocif et plein de poussières. Pour finir, ce type de climatiseur consomme beaucoup d'énergie et ne respecte pas l'environnement.

Consommation : le ventilateur est plus économique

La consommation électrique d'un appareil est déterminée par sa puissance : celle d'un climatiseur varie entre 2000W et 3500W alors que celle d'un ventilateur se situe autour de 50W et peut atteindre au maximum plus de 200W. Cela entraine par conséquent une consommation moindre que celle du climatiseur. Pour un exemple plus concret, le ventilateur à colonne doit être allumé pendant 8 jours pour atteindre les 1 euro de consommation alors que pour un climatiseur, il suffit qu'il soit allumé seulement deux heures. En conclusion, la consommation électrique d'un climatiseur est 62 fois plus importante que pour un ventilateur. Un constat qui fait réfléchir à deux fois avant de se lancer dans n'importe quelle installation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.