Valise perdue : quelle marche à suivre pour se faire indemniser ?

Valise perdue : quelle marche à suivre pour se faire indemniser ?
Seule la perte ou le vol de valises enregistrées peut aboutir à une indemnisation.

Alors que vous prévoyiez de couler quelques jours heureux en bord de mer, votre valise n'était pas au rendez-vous une fois arrivé à destination ? Découvrez quelles étapes suivre pour être indemnisé.

La valise était-elle enregistrée ?

Si votre valise a tristement été perdue ou volée, certains paramètres doivent être pris en compte avant de vous lancer dans des démarches pour obtenir une indemnisation. Dans le cas où vous seriez confronté à cette situation lors d'un voyage en train, sachez que vous pouvez émettre une réclamation uniquement si votre bagage était enregistré. Cependant, même en prenant le soin de le faire, il est indiqué par la SNCF que la valeur du contenu de votre valise ne doit pas dépasser les 500 euros : le montant de l'indemnisation est ainsi limité à cette somme.

En revanche, si votre bagage n'était pas enregistré, mais que le vol - ou la perte - est dû à une faute de la part de la compagnie, une réclamation se révèle exceptionnellement possible. Le hic : vous devez obligatoirement fournir la preuve de cette faute. Dans la même veine, soyez prudent avant d'émettre une réclamation auprès d'une compagnie aérienne : seuls les bagages enregistrés et en soute peuvent faire l'objet d'une demande d'indemnisation en cas de perte.

La procédure pour une perte dans le train

Une fois votre trajet en train achevé, votre valise manque à l'appel ? Rassurez-vous, vous pouvez bel et bien prétendre à un dédommagement fourni par la SNCF (n'excédant 500 euros, pour rappel). En cas d'absence constatée du bagage, c'est après 14 jours que vous pourrez adresser un courrier à la SNCF dans l'objectif d'obtenir un procès-verbal. Mais qu'en est-il des sommes remboursées ?

Pour la perte d'une valise enregistrée, il est question de 360 euros. S'il s'agit d'avarie, c'est le volume de la valise qui pèse sur la balance : 25 euros pour un petit bagage, 50 pour un modèle moyen et 75 euros pour un grand format. Puis, dans le cas d'un retard de livraison du bagage, l'indemnisation débute à 4 euros par bagage et par tranche de 24h (sans pouvoir braver les 500 euros et dans la limite des 14 jours). Bien sûr, si votre réclamation ou votre mise en demeure n'aboutissent pas à une indemnisation, vous pouvez toujours saisir le juge.

Que faire pour les pertes en avion ?

Vous rêviez d'un séjour au soleil de tout repos, malheureusement, votre bagage manque à l'appel ? Notez qu'il sera considéré comme perdu passé 21 jours suivant la date de votre arrivée. En amont, prenez le temps de le signaler rapidement, sur place à l'aéroport, en remplissant le rapport utilisé telle une base par la suite pour les démarches à venir. Grâce au numéro de dossier, vous pourrez alors garder un oeil sur le statut de la perte. Aussi, certaines compagnies fournissent alors un kit regroupant les biens de première nécessité (ce geste n'est toutefois pas obligatoire).

Après quoi, envoyez votre réclamation à la compagnie aérienne concernée (les 21 jours ne sont pas réellement fixés : le délai varie selon les entreprises). In fine, le dédommagement est limité à un plafond de 1 200 euros (une nouvelle fois, attention : cette somme peut changer selon les conditions). De manière générale, l'indemnisation est jalonnée selon le poids des ou de la valise. En cas de refus, n'hésitez pas à émettre une demande auprès de la Direction générale de l'aviation civile ou à saisir le Médiateur Tourisme Voyage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.