Vacances d'été post-confinement : quel budget pour les Français ?

Chargement en cours
Nombreux sont les ménages à avoir subi une baisse de revenus au début de l'année 2021, une situation qui se ressent sur le budget vacances des Français.
Nombreux sont les ménages à avoir subi une baisse de revenus au début de l'année 2021, une situation qui se ressent sur le budget vacances des Français.
1/2
© Adobe Stock, ALF photo

Après près d'un an et demie de crise sanitaire et de périodes de confinements, partir en vacances sera pour beaucoup d'entre nous une véritable nécessité. Toutefois, alors que les revenus de nombreux ménages ont été impacté, il faut se demander quel sera le budget réel des Français pour cet été 2021.

Nous voilà début juillet et alors que les vacances scolaires se profilent à très grand pas, nous sommes nombreux à vouloir nous échapper un peu de notre quotidien durant la période estivale. C'est du moins ce que révèle un sondage Ipsos rendu public en mai 2021 qui montre que 67% des Français expriment leur intention de changer d'air cet été. Reste à savoir à quel prix.

Des revenus en baisse pour les ménages au premier trimestre 2021

Cela n'est pas un secret : la crise sanitaire a fortement impacté les économies d'une grande partie des Français. Selon un rapport de l'Insee publié le 27 mars 2021, 22% des ménages interrogés déclarent avoir enregistré une baisse de leurs revenus durant le premier trimestre 2021 en comparaison de mars 2020. Des pertes qui touchent surtout les moins de trente cinq ans mais également les familles les plus modestes et les professions indépendantes. 35% des ménages qui déclarent ne pas partir en vacances cette année expliquent d'ailleurs en être empêchés en raison de difficultés financières.

Une diminution du budget vacances

L'impact de ses chiffres se fait sentir et se reflète dans les prévisions des Français quant à leurs vacances. Toujours selon Ipsos, on peut ainsi remarquer une diminution du budget moyen alloué aux vacances avec en moyenne 1627 euros par foyer. Même si les Français se situent à ce titre légèrement au-dessus de la moyenne européenne (1581 euros), il est toutefois significatif d'une baisse de 26% par rapport à l'année 2019.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que si le budget des ménages diminue pour cette année, la durée des congés prévue reste la même qu'en 2019 avec en moyenne des escapades de deux semaines.

Une organisation de dernière minute

Reste à savoir ce que les Français prévoient pour leurs séjours et comment ils comptent s'organiser. Là encore, on peut remarquer que la crise sanitaire aura laissé des marques. En effet, en termes de logistique c'est la tendance du last minute qui prime en raison de l'imprévisibilité de certains facteurs engendrés par la crise, notamment avec l'évolution du variant indien. En mai 2021, toujours selon Ipsos, 66% des futurs vacanciers interrogés disaient ainsi ne pas avoir encore choisi de destination, privilégiant avant tout la flexibilité.

Vacances en France, économies sur le logement et véhicules personnels privilégiés

Néanmoins, de grandes tendances semblent se dessiner pour l'été 2021. Face à l'incertitude d'un voyage à l'étranger, et malgré le fait que certains pays phares de l'été aient rouvert leurs frontières, à l'image de la Grèce, une grande majorité des Français opteront pour des vacances dans l'Hexagone.

On peut également constater que pour faire des économies, la plupart des vacanciers chercheront à réduire les dépenses sur le logement en privilégiant à 37% un hébergement chez des amis ou de la famille, soit 4 points de plus qu'en 2019. De plus, et même si l'avion et le train remontent légèrement par rapport à 2020, c'est la voiture et les véhicules personnels qui restent plébiscités par les Français à 72%. Des chiffres sur les transports et le logement qui rejoignent l'explosion de la tendance des véhicules type camping-car, qui permettent d'effectuer des vacances nomades à moindres frais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.