Tickets restaurants dématérialisés : ont-ils une date de péremption ?

Chargement en cours
Les tickets restaurants dématérialisés ont aussi une période de validité.
Les tickets restaurants dématérialisés ont aussi une période de validité.
1/2
© Adobe Stock, wavebreak3

Depuis 2014, les cartes à puce et les applications mobiles remplacent peu à peu les tickets restaurants au format papier. Une solution très pratique mais qui engendre de nombreuses questions chez ceux qui ne sont pas encore familiers avec ce concept. Parmi les interrogations fréquentes figure celle de la date de péremption de ces titres dématérialisés. En ont-ils une comme leur version sous forme de carnet ?

Tickets restaurants classiques : quelle date de péremption ?

Le ticket restaurant, aussi appelé titre-restaurant, permet aux salariés qui n'ont pas de cantine à disposition dans leur entreprise de manger à l'extérieur. Pour chaque jour travaillé, l'employé reçoit un titre qu'il peut dépenser dans les restaurants ou dans certains magasins. Le montant pouvant être dépensé est normalement plafonné à 19 euros par jour, mais il est passé à 38 euros lors de la crise sanitaire pour aider le monde de la restauration.

Dans leur format papier, les titres-restaurants affichent plusieurs informations dont leur année d'émission. Ils peuvent être utilisés tout au long de l'année civile (appelée millésime), ainsi que le premier mois de l'année suivante, soit jusqu'au 31 janvier. Passée cette date, le salarié a 15 jours pour remettre les tickets restaurants périmés à son employeur. Il peut ainsi les échanger contre des titres du nouveau millésime.

Quelle est la validité des tickets restaurants dématérialisés ?

Les titres-resto au format numérique ont également une période de validité. Celle-ci est légèrement plus longue que pour les tickets restaurants papier, puisque la date de péremption est fixée au 28 février de l'année suivant l'émission des tickets. Au-delà de cette date, il n'est, là encore, plus possible d'utiliser l'argent présent sur sa carte à puce ou sur son application. Mais le salarié peut demander à son employeur, sous 15 jours, de prolonger son solde pour un an. Plusieurs émetteurs de titres-restaurants proposent également aux entreprises la prolongation automatique d'un an de la date de péremption. S'il reste du crédit sur votre carte début mars, renseignez-vous donc sur ce qui est prévu par votre employeur pour vos tickets restaurants.

Et si vous faisiez don de vos tickets resto ?

Il vous reste des tickets restaurants dématérialisés que vous ne comptez pas utiliser ? Ou bien le 15 mars, date butoir pour faire prolonger leur validité, est dépassé ? Pas de panique, il reste encore une solution pour éviter le gaspillage de vos tickets resto. Celle-ci consiste à faire un don à une association. Certaines sociétés émettrices permettent en effet d'envoyer la somme restante à une ou plusieurs organisations : les Restos du coeur, le Secours populaire, la Fondation Abbé Pierre, la Croix-Rouge... La date maximale pour effectuer cette opération est alors le 31 mars.

À noter qu'il est également possible de faire don de vos titres-restaurants papier mais avec une date butoir fixée à fin février, et avec un envoi des tickets par courrier. Cette solution permet de bénéficier d'une réduction d'impôt comme les dons classiques. Elle est idéale pour éviter la perte de vos tickets resto, tout en soutenant une cause qui vous tient à coeur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.