Problèmes financiers : vers qui se tourner ?

Problèmes financiers : vers qui se tourner ?
Dès que votre situation bancaire décline, il est important de vite réagir.

L'inflation, l'augmentation de son loyer, un salaire qui ne bouge pas, un accident, un divorce... Il existe de nombreuses causes qui peuvent vous mener à avoir des problèmes financiers. Heureusement, il existe des solutions par le biais d'organismes qui pourront vous accompagner et vous aider à remonter la pente. Voici quelques options possibles de recours.

Prendre contact avec son banquier

Avant toute démarche, il est recommandé de prendre rendez-vous avec son banquier. Vous pourrez ainsi lui expliquer la situation, notamment si vous avez de nombreux chèques qui doivent passer ou des prélèvements à venir. Sans intervention de votre part, la banque peut refuser tout prélèvement ou chèque si votre compte n'est pas en état. De plus, vous serez sujet à des pénalités avec des frais importants, pouvant vous mener à devenir interdit bancaire et à et vous retrouver inscrit dans l'un des trois fichiers des incidents de paiement : FIC, FICP, FNCI. Un stade alarmant qu'il vaut mieux éviter en rencontrant votre conseiller. Il prendra le temps de comprendre la situation et verra que vous cherchez des solutions. Après une analyse complète de votre dossier, il établira un bilan sur votre budget et vous proposera plusieurs options pour rétablir votre compte : une autorisation de découvert, un prêt personnel, une diminution ou un report de certaines échéances de vos crédits... N'oubliez pas de lui demander le remboursement de vos frais : dans certains cas, cela est possible.

Les associations à la rescousse

Si faire appel à votre banque n'est pas suffisant, il existe de nombreuses associations qui peuvent vous venir en aide : UFC Que Choisir, Familles de France, ou encore l'Union nationale des associations familiales (UNAF)... Ces associations sont donc spécialisées dans l'accompagnement des ménages surendettés. Elles se chargent de passer à la loupe toutes vos factures du quotidien afin de préparer les familles à la Commission de surendettement de la Banque de France. Si cette dernière estime qu'il n'y a pas de capacité de remboursement, la dette peut alors être effacée.

Demander des délais à ses créanciers

Dès les prémices d'un compte en banque qui se trouve dans le rouge, il est conseillé de prendre contact avec ses créanciers. Ainsi, exposez-leur vos difficultés et recherchez avec eux des solutions à l'amiable. Si vous anticipez cette prise de contact, sans attendre que votre situation n'empire, vous pourrez éviter des saisies.

Rencontrer les services sociaux

Toutes les villes bénéficient de services sociaux. Une fois que vous aurez pris contact avec eux, ils vous orienteront vers une assistante sociale, une association ou des services qui seront aptes à vous conseiller et vous apporter une aide spécifique. Une démarche importante vous permettant de ne pas vous retrouver seul face à vos problèmes. Vous pourrez parler à quelqu'un qui sera là pour vous accompagner et étudier les solutions qui s'offrent à vous. Cette personne pourra également vous guider et vérifier que vous avez bien fait toutes les demandes des droits dont vous pouvez bénéficier. En effet, beaucoup oublient de faire les demandes aux aides dont elles ont le droit et le plus souvent par manque d'informations.

Faire appel à un juge

Cette solution est également appelée "un délai de grâce" et ne concerne que les personnes qui rencontrent des difficultés suite à un événement ponctuel comme la perte d'un emploi, un divorce, une maladie et qui sont dans la capacité de redresser la situation en quelques mois. La demande va être faite auprès du tribunal d'instance qui pourra vous proposer un report ou un rééchelonnement de vos dettes dans la limite de deux ans ou un taux d'intérêt réduit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.