Pourquoi le prix du timbre augmente-t-il chaque année ?

Pourquoi le prix du timbre augmente-t-il chaque année ?
Les coûts engendrés par les différentes offres de La Poste se doivent d'êtres compensés.

Depuis 2012, le prix du timbre à acheter pour poster sa lettre à La Poste ne cesse d'augmenter, au grand dam des consommateurs. Si les raisons de cette hausse sont multiples, peu de personnes en connaissent réellement l'origine. Voici donc, pour vous, quelques explications sur ce phénomène.

C'est un fait que vous avez déjà dû constater par vous-même : aujourd'hui, de moins en moins de personnes se rendent à La Poste pour poster des courriers (plus souvent professionnels que personnels), et lorsque c'est le cas, nombreuses sont celles qui restent marquées par les prix qui s'offrent à elles. Il faut dire que depuis plusieurs années, et très exactement depuis 2012, le prix du timbre est sans cesse revu à la hausse (et jamais le contraire !). Quel que soit leur rôle et quelle que soit l'enveloppe sur laquelle ils doivent atterrir, tous sont touchés. Ainsi, au 1er janvier 2022, le timbre rouge (destiné aux lettres devant être acheminées en 24 heures) passait de 1,28€ à 1,43€ (contre 60 centimes en 2012). La lettre verte de son côté, prenait à la même période 8 centimes et passait de 1,08€ à 1,16€ (contre 57 centimes en 2012). Une hausse relativement salée pour la plupart des foyers, qui ont eu peu à peu comme dernière solution pour réduire les coûts de se tourner vers la plateforme en ligne (qui permet d'acheter et d'imprimer les timbres chez soi) de La Poste, qui propose des tarifs inférieurs à ceux achetés sur place.

Une hausse approuvée par la loi

Si cette hausse peut tout à fait s'avérer contestable pour les foyers à petits budgets, elle a en revanche été approuvée par une plus haute autorité. En effet, lorsque La Poste souhaite augmenter ses tarifs, elle doit s'en référer, selon la loi, à l'Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep). Cette dernière doit alors encadrer les tarifs, de manière à ce qu'ils restent corrects tout en permettant aux services de l'entreprise de perdurer dans le temps. Face aux difficultés rencontrées ces dernières années par le service de courrier national, il a ainsi été décidé d'augmenter les prix des timbres. Une façon de prendre en compte les efforts de l'entreprise (face aux nombreux défis auxquels elle doit faire face aujourd'hui), mais aussi de faire participer la population à sa sauvegarde, en créant un certain équilibre financier.

Plusieurs facteurs responsables de cette hausse

Lorsqu'une hausse des prix est décidée, elle l'est rarement sans justifications. Dans le cas de La Poste, il en existe même plusieurs. Ainsi, depuis 2014, son activité ne couvre plus les coûts de distribution sur le territoire. Ces derniers restent même très élevés pour trop peu de bénéfices. La raison ? L'arrivée du numérique et sa démocratisation, qui poussent désormais à utiliser, tant pour les particuliers que les entreprises, des e-mails plutôt que des lettres. Ainsi, face à la baisse drastique des recettes et pour se moderniser au mieux et améliorer la qualité de ses différentes offres, l'entreprise se doit d'investir de l'argent et donc d'augmenter le prix du timbre, quitte à baisser le volume du courrier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.