Paiement sans contact : ce dont il faut se méfier

Chargement en cours
Le paiement sans contact est très pratique et est plafonné à 50 euros.
Le paiement sans contact est très pratique et est plafonné à 50 euros.
1/2
© Adobe Stock, jackfrog

Beaucoup plus en vogue qu'il y a quelques années, le paiement sans contact est une nouvelle façon de faire ses transactions bancaires sans taper son code, grâce à la technologie NFC. Pourtant, avec la démocratisation de ce nouveau système, de nombreuses failles sont apparues et les fraudes se multiplient. Voici quelques indications sur ce dont il faut se méfier.

Depuis le début de la crise du Covid, le paiement sans contact est beaucoup plus utilisé qu'auparavant. Cette méthode plaît par sa rapidité mais aussi sa simplicité : plus besoin de taper votre code secret sur le terminal que l'on vous tend, la simple présentation de votre carte à deux ou trois centimètres de la machine suffit désormais pour valider votre achat. Plus besoin non plus de s'encombrer avec de la monnaie, car, sauf volonté de votre commerçant, il n'y a pas de minimum d'achat pour utiliser votre carte. Vous ne pouvez pas, en revanche, dépasser un plafond de 50 euros et cinq opérations dans la même journée. Si tel est le cas, il vous est obligatoirement demandé votre code.

Le NFC, système indispensable du sans contact

Afin de pouvoir utiliser le paiement sans contact de votre carte, celle-ci doit contenir le système de NFC (Near Field Communication), traduisez "communication en champ proche". C'est un système de communication sans fil qui permet, grâce à une puce présente sur ce dernier et le terminal de paiement électronique, d'échanger des données sans contact. Un système déjà utilisé sur des moyens de transports tels que le Pass Navigo en Ile-de-France, ou encore sur vos portables.

Attention au télé-pickpocketing

Avec le moyen de paiement sans contact, il convient tout de même de faire attention à certains points. Le télé-pickpocketing est une tendance qui s'est développée auprès des arnaqueurs, qui agissent le plus souvent dans les transports en commun. Grâce à un lecteur NFC, on peut vite vous délester de quelques euros, le maximum étant le plafond de 50 euros. Il est aussi possible d'obtenir des coordonnées comme le numéro de votre carte, sa date d'expiration mais aussi le numéro au dos de celle-ci. Pour contourner ce genre d'arnaques, méfiez-vous des endroits où vous posez votre carte et ne la laissez pas à la vue de tous. Évitez de la glisser directement dans une poche et privilégiez votre portefeuille, fermé et au fond de votre sac. Ainsi, il sera bien plus dur pour la machine de récupérer vos coordonnées.

Méfiez-vous des utilisations frauduleuses en cas de perte

La faiblesse de ce paiement réside aussi dans les risques en cas de perte ou de vol de la carte. Une utilisation frauduleuse peut vite être faite sans aucune difficulté et il est souvent compliqué de prouver à votre banque que vous n'êtes pas à l'origine de ces achats, souvent de petites sommes. Les procédures pour demander le remboursement des sommes perdues sont dans ces cas là longues et compliquées. Pour éviter tout problème de ce genre, pensez à prendre immédiatement contact avec votre banquier en cas de vol ou de perte pour bloquer le sans contact, ce qui préviendra de tout prélèvement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.