Négocier un prix : à quelle occasion et comment faire ?

Chargement en cours
Pour acheter moins cher, il est important de jouer à la fois sur le timing et sur la concurrence.
Pour acheter moins cher, il est important de jouer à la fois sur le timing et sur la concurrence.
1/2
© Adobe Stock, Rido

À deux doigts de vous laisser séduire par un achat mais vous hésitez face à un prix un peu trop élevé vis-à-vis de votre budget ? Et si vous tentiez de faire baisser le prix ? On vous donne quelques astuces pour apprendre où et quand négocier.

Proposer un prix raisonnable

C'est sans doute évident mais si vous souhaitez négocier lors d'un achat, vous ne pourrez pas le faire à n'importe quel prix. En effet, mieux vaut éviter d'exiger une remise trop importante, un rabais de 60% a ainsi probablement peu de chances d'être accepté. Toutefois, choisir un prix volontairement un peu plus bas que votre véritable objectif peut être un peu moyen de négocier efficacement et donnera également satisfaction à votre interlocuteur qui aura l'impression d'avoir coupé la poire en deux.

Par ailleurs, il existe également des occasions où négocier n'est pas toujours une bonne idée, notamment sur les articles qui se trouvent déjà à bas prix. En effet, plus un prix est élevé, plus vous et le vendeur aurez une marge de négociation. Néanmoins, et ceux qui revendent notamment leurs biens ou leurs vêtements sur des sites dédiés le savent bien, il ne sert à rien de chercher absolument à marchander pour quelques centimes sur un article qui est déjà très bon marché. Vous risqueriez bien de passer à côté de l'achat et de vous attirer l'agacement de votre interlocuteur.

Argumenter sur les éventuels défauts de fabrication

Pour négocier, le deuxième point d'attaque est d'avoir des arguments. En cela, l'état du produit pourrait bien être votre plus grand outil de négociation. En effet, sur les objets neufs, chaque petit défaut compte et est susceptible de faire perdre de la valeur au bien que vous souhaitez acheter. Soyez donc attentif aux petites imperfections. Ainsi, une tache ou un petit trou sur des vêtements vendus en magasin pourraient bien vous permettre de vous voir accorder une petite ristourne.

Faire jouer la concurrence

C'est la loi du marché : qui dit marque dit forcément concurrents, et c'est là que peut se jouer un point crucial de votre argumentation. Premièrement, ne faites jamais sentir que vous êtes pressé dans votre achat. L'important, c'est de donner l'impression au vendeur que vous avez tout le temps du monde pour réfléchir, et donc pour comparer les prix.

Votre attitude est également cruciale. En ce sens, il vous faudra bien insister sur le vif intérêt que vous portez au produit. Pour cela, vous pouvez mettre en avant ses qualités et ses avantages mais donner également le change en argumentant qu'en dépit de ces atouts, vous pourriez bien acheter moins cher chez leurs concurrents. Si votre interlocuteur a la fibre commerciale, il devrait être sensible à cet argumentaire.

Jouer sur le timing

Parfois, dans la négociation tout est une question de timing. En effet, celui-ci peut s'avérer très important pour appuyer votre négociation. Pour l'achat d'un appartement, par exemple, il vous faudra être vigilant à l'état du marché. On l'a vu dernièrement avec la pandémie, les appartements des très grandes villes comme Paris ont ainsi eu tendance à se vider. Avec moins de repreneurs et de concurrents potentiels, vous aurez logiquement plus de chances de parvenir à faire baisser un peu les prix.

Le deuxième facteur consiste à jouer l'éventuel calendrier de votre interlocuteur commercial. En effet, certaines périodes seront plus propices à vous faire obtenir une ristourne. C'est notamment lors de la fin de l'année où, pour atteindre leurs objectifs annuels et toucher leurs primes, certains commerciaux seront plus prompts à accepter votre demande de rabais.

Essayer de faire ajouter de la plus-value

Si vos tentatives se sont avérées infructueuses, il existe une autre stratégie qui vise non pas à abaisser le prix du produit en lui-même mais à y ajouter de la plus-value. Attention, cette méthode ne sera pas possible dans tous les cas, cependant vous pourrez tenter de la mettre en application notamment lors de l'achat d'une voiture ou encore lors d'un achat sur Internet.

Tentez par exemple d'abaisser les frais de ports, parfois vus à la hausse par le vendeur. Dans le cas de l'achat d'une voiture, essayez de demander au concessionnaire ou au garagiste l'ajout d'équipements supplémentaires normalement optionnels.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.