Le cashback pour rembourser ses achats : vrai ou faux bon plan ?

Chargement en cours
Il est important de faire la différence entre les deux types de cashback : celui gratuit et payant.
Il est important de faire la différence entre les deux types de cashback : celui gratuit et payant.
1/2
© Adobe Stock, oatawa

Faire des achats et se faire rembourser ? Tel est le processus de rêve que promet le cashback. Véritable bon plan ou simple utopie ? Pour vous aider à y voir plus clair, zoom sur ses avantages et inconvénients.

Qu'est-ce que le cashback ?

Sur certains sites, lors d'un achat sur Internet, un message peut apparaître en vous indiquant que vous pouvez être remboursé en cliquant sur un lien précis. Une offre plutôt tentante que l'on appelle "cashback". Le système est donc tout simple : le consommateur achète via un site qui regroupe plusieurs marques et à chaque commande, ce site lui reverse de l'argent. Très répandu aux États-Unis, le cashback est encore peu connu en France. Selon une étude du Syndicat National du Marketing à la Performance (SNMP) parue en 2019, il serait utilisé par un tiers des Français seulement. Constat : beaucoup d'internautes semblent avoir peur de se faire arnaquer.

Comment fonctionne le cashback ?

Pour profiter du cashback, il suffit de s'inscrire sur un site de cashback pour bénéficier de ses avantages. Toutefois, tous les sites de cashback n'ont pas les mêmes partenaires. À vous de vérifier si vos sites préférés sont dans la liste. Vous pouvez également vous inscrire sur plusieurs sites de remise en argent. Enfin, pour que vos achats soient pris en compte et remboursés, il est important de se connecter d'abord sur le site de cashback. Une fois que votre achat est validé par le site de cashback, le montant promis vous sera crédité. En général, les rétro-commissions varient entre 1 et 5% du montant de votre panier.

Attention au cashback payant !

Il existe deux sortes de cashback : le cashback gratuit qui se base sur un programme d'affiliation auquel le site de cashback décide d'adhérer. Lorsqu'un consommateur achète un produit sur le site partenaire, celui-ci reverse une commission au site de cashback. Le site, lui, reverse une partie de cette commission à l'acheteur.

Le cashback payant se base sur un abonnement mensuel auquel l'acheteur doit adhérer. Attention, cet abonnement n'est rentable que si vous achetez beaucoup, vous permettant de recevoir jusqu'à 10% de vos achats. Autre point important, les sites de cashback payants cachent souvent des surprises. En effet, une fois votre commande payée, on peut vous proposer une réduction de 20€ sur votre prochaine commande, or cette offre oblige parfois de devoir s'abonner pour profiter des réductions. Il est donc recommandé de bien vérifier les conditions d'application des offres et de faire ses calculs pour s'assurer que le coût de l'adhésion soit amorti.

Comment bien profiter du cashback ?

Comme dit précédemment, le cashback est surtout intéressant si vous achetez beaucoup en ligne. Le seul petit hic, c'est qu'il peut pousser à faire toujours plus d'achats. Mais pour en profiter à bon escient, voici quelques règles à adopter : vérifiez la liste des partenaires du programme et comparez-la à vos habitudes d'achat sur le web. Lisez les avis sur les offres que proposent les partenaires et si les remboursements sont bien respectés. Comparez l'offre payante de cashback avec l'offre gratuite. Si vous craignez de ne pas rentabiliser une adhésion payante, profitez simplement du premier mois gratuit. Si vous décidez de vous abonner, faites-le à la bonne période : si vous décidez d'acheter beaucoup en novembre-décembre, n'hésitez pas à bénéficier du mois gratuit à cette période. En plus d'avoir vos achats remboursés, vous ne débourserez pas un centime pour résilier l'abonnement.

Bilan de l'affaire : si le cashback reste une bonne solution pour des achats moins coûteux, il faut tout de même rester vigilant sur les offres et surtout ne pas se précipiter sur les sites qui proposent cette offre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.