Garagiste : comment éviter les arnaques financières ?

Chargement en cours
N'hésitez pas à solliciter un ordre de réparation qui indique les réparations à effectuer sur votre voiture.
N'hésitez pas à solliciter un ordre de réparation qui indique les réparations à effectuer sur votre voiture.
1/2
© Adobe Stock, Drazen

Avez-vous déjà eu affaire à un garagiste peu scrupuleux ? Lors d'une visite de contrôle, il peut arriver que la facture soit gonflée ou que de nouvelles réparations non essentielles vous soient proposées. S'il ne faut évidemment pas généraliser, comment éviter les arnaques financières et confier sereinement sa voiture à un garagiste ?

Avoir l'oeil

Avant de foncer tête baissée chez un garagiste, commencez par vous y rendre pour vous renseigner. La relative propreté de l'atelier, le fait qu'il soit ordonné peut vous donner un aperçu du professionnalisme du garagiste. La présence d'un certain nombre de voitures ou de clients peut aussi attester du sérieux du garage où vous mettez les pieds. Vous pouvez également faire jouer le bouche à oreille pour identifier LE garagiste qui puisse répondre à vos attentes avec honnêteté !

Se faire accompagner

Questionnez votre entourage : est-ce qu'une personne connaît (au moins un peu) le domaine ? En effet, si vous donnez l'impression de ne rien comprendre aux réparations, la tentation d'escroquerie peut être plus grande. En plus de vous rassurer, le fait d'être accompagné(e) par un connaisseur limitera les tentatives d'arnaques.

Demander un devis

Avant d'engager des travaux sur votre voiture, n'oubliez pas de demander un devis, il tient lieu de contrat. Pour avoir un aperçu des prix pratiqués, n'hésitez pas à vous rendre chez deux ou trois professionnels, il vous sera possible de comparer les devis.

Sachez également qu'un devis peut être payant, néanmoins, ce dernier ne doit pas dépasser 10% du prix des réparations. Soyez vigilant(e), ces mêmes 10% devront par la suite être déduits si vous décidez de confier votre véhicule à ce garagiste !

Se renseigner sur les tarifs

Selon l'arrêté du 27 mars 1987, les garagistes ont obligation de présenter à leur clientèle les différents taux horaires TTC applicables (coût de la main d'oeuvre) en fonction des opérations proposées comme la peinture, la mécanique ou la révision d'une voiture. Si ces derniers ne sont pas clairement affichés dans le garage, n'hésitez pas à vous renseigner auprès d'un autre professionnel.

Contacter un garage agréé par l'assureur

Si votre voiture est accidentée, le fait de vous diriger vers un garagiste agréé par votre compagnie d'assurance possède un avantage principal : celui de ne pas avoir à avancer les frais liés aux réparations. Dites-vous également que ce garagiste a été sélectionné par votre assureur sur certains critères comme ses compétences ou la qualité de ses équipements. Cerise sur le gâteau, les coûts peuvent éventuellement être réduits !

Solliciter un ordre de réparation

Il est opportun de demander la rédaction d'un document signé par les deux parties et mentionnant les réparations à réaliser, ainsi que le coût prévu pour chacune d'entre elles. Dans le cas où le garagiste effectue d'autres travaux sur votre voiture sans votre avis, vous ne serez pas contraint(e) de les lui régler.

À savoir : le garagiste doit rendre une voiture en état de fonctionnement. Si une panne survient après la réparation, il est dans l'obligation de remettre votre véhicule en état gratuitement !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.