Faire ses courses dans les zones frontalières est-il plus économique ?

Chargement en cours
En Allemagne, il faut acheter en grande quantité pour faire de belles économies.
En Allemagne, il faut acheter en grande quantité pour faire de belles économies.
1/2
© Adobe Stock, JackF

À l'heure où les prix ne cessent d'augmenter en France et où le coût de la vie de manière générale semble beaucoup plus élevé, de nombreux Français se décident à passer la frontière pour faire leurs courses, alimentaires ou non. Mais cette méthode est-elle réellement économique ou est-ce simplement une légende ? Le point dans cet article.

Depuis plusieurs mois, la forte hausse des prix frappe durement le portefeuille des Français, tant au niveau de l'essence pour les véhicules que pour les denrées alimentaires. Ainsi, l'INSEE évaluait dernièrement l'inflation de l'année 2022 à 3,6%, contre 1,6% en 2021. Face à un tel bond, beaucoup de Français rivalisent d'ingéniosité pour faire des économies et épargner quelques euros. C'est notamment le cas des frontaliers, qui ont la chance de côtoyer certains pays comme l'Allemagne, l'Espagne, l'Andorre, la Suisse mais aussi la Belgique ou encore le Luxembourg, et qui en profitent pour y faire leurs courses. En effet, dans certains de ces pays, les mêmes produits sont moins chers et pourraient même en terme de prix "varier de 50%", selon un article du journal Le Républicain Lorrain publié le 13 juin 2015.

Certaines denrées plus intéressantes ailleurs

En fonction des produits qui se retrouvent dans votre panier, certains pays se révèlent plus intéressants que d'autres. Si vous êtes proche du Luxembourg par exemple, vous paierez moins cher votre essence mais aussi l'alcool* : le taux d'imposition sur les produits y est le moins élevé d'Europe.

Vous êtes Alsacien ? N'hésitez pas à franchir la frontière allemande pour vos courses. La TVA y est en effet plus intéressante qu'en France (mais moins qu'au Luxembourg), car moins forte. Pour des courses qui s'avèrent plus économiques, il est en revanche conseillé d'acheter en grande quantité et par packs (car ces derniers sont plus volumineux). Si vous préférez les produits seuls, au contraire, cela risquerait d'être aussi, si ce n'est plus cher, qu'en France.

Du côté de l'Italie, les habitants proches de la frontière seront ravis de savoir que certains produits alimentaires, comme les pâtes sont plus intéressants à acheter sur place qu'en France car moins taxés. Selon un article de France Info daté du 16 novembre 2021, "un même morceau de parmesan est 38% plus cher en France qu'en Italie. De même, une référence de pâtes fraîches coûte 17% de plus dans l'Hexagone (...)."

La France victime d'une mauvaise réputation ?

Comme tout, certaines zones frontalières sont plus intéressantes que d'autres. Si les produits achetés en Allemagne ou au Luxembourg peuvent revenir moins cher lors du passage en caisse, la facture peut rapidement devenir salée en Suisse ou en Andorre. En Belgique aussi, la majorité des produits consommés couramment sont bien plus chers qu'en France, car la TVA y est plus élevée. Souvent critiquée pour son fort taux d'imposition et ses nombreuses taxes, la France ne s'avère finalement pas si mal lorsqu'il s'agit d'effectuer des courses en petite quantité et de manière régulière. Cela se ressent particulièrement sur les fromages de grandes marques, certains fruits et légumes de saison, les céréales... et même les bouteilles d'eau minérale. Par rapport à ses voisins, la France se démarque également sur le prix des cosmétiques, des produits d'hygiène ou pour bébé.

*Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.