Dropshipping : pourquoi faut-il se méfier de ce type de business ?

Chargement en cours
Le dropshipping est une pratique de plus en plus fréquente.
Le dropshipping est une pratique de plus en plus fréquente.
1/2
© Adobe Stock, Вадим Пастух

Vous pensiez acheter un produit sur un site Internet classique mais ce dernier vient en réalité du bout du monde ? Vous êtes probablement tombé sur un site de "dropshipping". Cette pratique qui consiste à revendre des produits stockés ailleurs pour faire du bénéfice est de plus en plus courante. Explications d'un business pas toujours très clair.

Qu'est-ce que le dropshipping ?

Dropshipping signifie en français "livraison directe". Il s'agit d'une pratique qui consiste à vendre un produit que l'on ne possède pas, c'est-à-dire sans avoir à acheter de stock. Concrètement, les produits en vente en ligne sont stockés, conditionnés et envoyés depuis un lieu externe à la société de vente, souvent à l'étranger, pour permettre au vendeur de faire des économies. En pratique, le client passe commande sur un site marchand qui fait office d'intermédiaire avec le fournisseur et qui assure de son côté la livraison et gère les stocks. Ce concept, né aux États-Unis, est désormais si répandu qu'il n'est pas ou très peu questionné.

Comment ça marche ?

Le dropshipping fonctionne de deux manières : soit le distributeur reçoit les commandes et fixe la quantité de produit à fabriquer par le fournisseur - c'est alors le distributeur qui gère le stock -, soit le fournisseur reçoit directement les commandes passées par les clients du site du distributeur et gère les quantités à fabriquer. À l'inverse de la première manière, c'est le fournisseur qui, dans ce cas, a la main sur la gestion des stocks et donc sur son coût.

Pour résumer, le dropshipping permet de se lancer dans le e-commerce avec un faible investissement de départ dans la mesure où le (re)vendeur ne gère ni le stock, ni la logistique. Les seules dépenses sont celles liées à la création de la boutique en ligne et à la mise en avant de ses produits sur le web.

Les clients dans le flou

En théorie, le dropshipping a tout pour ressembler à LA recette parfaite pour faire fortune. Elle permet d'ouvrir une boutique internationale sans investissement, d'importer des marchandises sans devoir gérer de stocks et de réaliser facilement des marges alléchantes. Cependant, gare à ses pièges ! L'augmentation du nombre de ce type de revendeurs sur Internet a tendance à être source d'abus et de contournements de la législation en vigueur.

Les produits sont présentés comme de bonne qualité et vendus au prix fort alors qu'ils sont en réalité bas de gamme et achetés à faible coût. Les consommateurs peuvent se faire escroquer en se retrouvant face à un produit et un service après-vente qui ne sont pas du tout à la hauteur de ce que reflète le site de vente.

Mais contrairement à ce que le système laisse entendre, le vendeur ne sort toutefois pas gagnant à tous les coups. Etant donné que le vendeur n'a pas la main sur la logistique, les produits peuvent se retrouver en rupture de stock ou bloqués par la douane. Difficile de proposer un service après-vente efficace lorsque le vendeur ne gère ni le stock ni la production.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.