Comment éviter de trop dépenser à la pause déjeuner ?

Chargement en cours
Prendre un bon petit-déjeuner vous aidera à moins dépenser le midi.
Prendre un bon petit-déjeuner vous aidera à moins dépenser le midi.
1/2
© Adobe Stock, rh2010

Coincé au bureau ou chez vous en télétravail, vous attendez chaque jour avec impatience la pause déjeuner ? Seulement, à la fin du mois, la note cumulée peut vite se révéler salée si l'on se met à écumer les bistrots et autres cantines du quartier. Voici comment moins dépenser en 4 conseils.

Manger au petit-déjeuner

Si le petit-déjeuner est connu pour être le repas le plus important de la journée, c'est bien parce qu'il endosse un rôle capital. En effet, il permet de réguler l'ensemble des collations sur toute la journée. En sautant le petit-déjeuner, vous vous tirez donc une balle dans le pied. À l'heure du déjeuner, votre ventre - jusqu'ici vide - vous incitera naturellement à manger davantage. Ainsi, quand vous vous retrouverez à la boulangerie du coin ou à la cafétaria, votre carte de crédit risque d'en payer les frais. Entrée, plat gourmand et dessert alléchant alourdiront considérablement votre note. À l'inverse, avec un ventre partiellement rempli de mets matinaux comme des tartines ou un porridge bien garni, la facture sera automatiquement allégée à midi.

Préparer son plat la veille

Cette manoeuvre est souvent écartée par flemmardise, et ce à juste titre. Après une longue journée de travail, concocter son repas pour le lendemain s'apparente effectivement à une vraie corvée. C'est pourquoi il est judicieux de miser sur des découpes ou des assemblages. Sachez que des éléments à découper pour composer un repas simple et bon - comme du jambon, des tomates, de la mozzarella ou des champignons -, il en existe beaucoup ! Découpés en quelques minutes, ces fins mets parviendront à remplir une barquette appétissante et variée. Sur la même lignée, des assemblages efficaces peuvent facilement être établis. Par exemple : un poké fait maison créé à base de riz, saumon, sésames et avocat, tout comme une salade césar avec de la laitue, du parmesan, des tomates cerises et du poulet émincé. Pas besoin de s'attarder aux fourneaux comme ça ! De plus, le coût de vos pauses déjeuners sera alors réduit.

Se renseigner sur sa carte ticket restaurant

Les différentes entreprises qui proposent des cartes ticket restaurant ont toutes des réductions à proposer. Qu'il s'agisse de Swile, Sodexo ou Edenred, il suffit de se renseigner pour connaître leurs pépites promotionnelles. Sachez donc que certains établissements à proximité de votre lieu de travail sont susceptibles d'être partenaires, en plus de la mise en place de ponctuelles offres flash. Grâce à ces bons plans, vos déjeuners reviendront moins chers et pourraient même vous rapporter de l'argent ! En effet, certaines cartes bénéficient désormais d'un système de cashback, vous permettant de récolter un pourcentage de ce que vous avez dépensé au sein de quelques adresses clefs. La bonne affaire !

Inclure le déjeuner pendant les courses

Malgré de véritables efforts, vous n'êtes pas du tout motivé à préparer vos plats en amont. Néanmoins, vous réalisez que les achats au fast-food, à la boulangerie ou au restaurant chinois d'à côté coûtent bien trop cher. Alors misez sur le supermarché ! En faisant vos courses hebdomadaires, profitez des prix abordables en rayons pour faire le plein de déjeuners de la semaine. Certains plats tout faits se révèlent non seulement peu coûteux, mais également nutritifs et appétissants. Pour les repérer, n'hésitez pas à user du nutri-score ou d'applications populaires (Yuka, Foodvisor...). Aussi, certains supermarchés mettent en vente des plats cuisinés - à petits prix - dans un rayon chaud. On leur laisse une chance ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.