Clôturer un compte courant : quelles démarches ?

Chargement en cours
Il est important de parler de votre décision avec votre banquier.
Il est important de parler de votre décision avec votre banquier.
1/2
© Adobe Stock, goodluz

Il arrive parfois que pour diverses raisons, il faille clôturer votre compte courant. S'il s'agit de votre première fois, comprendre les nombreuses démarches pouvant être réalisées peut alors paraître insurmontable. Pour vous accompagner dans ce projet et vous aider à vous sentir plus tranquille d'esprit, voici ce qu'il faut savoir.

Au cours d'une vie, il n'est pas rare que les différents comptes en banque d'une personne connaissent de nombreux changements. Qu'il s'agisse d'un compte épargne ou d'un compte courant, de nombreuses opérations y sont constamment faites et il arrive parfois qu'un crédit immobilier (qui oblige à transférer l'ensemble de ses revenus ailleurs) ou une tout autre raison, puisse amener à la clôture de ce compte en question. De nombreuses démarches doivent alors être réalisées auprès de la banque, et plus précisément de votre conseiller, afin que tout ce qui doit être réglé le soit dans les temps, d'un côté comme de l'autre. Si, par phobie administrative ou par manque de temps, la tâche vous paraît insurmontable, rassurez-vous : fermer un compte courant est bien plus simple qu'il n'y paraît.

Une démarche gratuite en plusieurs étapes

Il est important de savoir qu'aucune condition ou pré-requis ne peut s'opposer à la fermeture de votre compte courant. Sachez également que l'action est gratuite depuis le 1 er janvier 2005 et qu'elle peut être réalisée quand vous le souhaitez. Il s'agit d'un droit que votre banque se doit de respecter. S'il s'agit d'un compte commun, pensez à en parler au co-titulaire : il devra être en accord avec votre décision et devra signer lui aussi la demande de clôture et être en accord avec vous sur ce point. Côté procédure, si vous êtes le seul titulaire concerné, certaines étapes sont à respecter. Il faut par exemple envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre banque. Il est important d'y indiquer que vous souhaitez clôturer le compte, le numéro de ce dernier et le nom de l'établissement dans lequel il se trouve.

En parler avec son banquier

Qui de mieux que votre banquier pour vous aider à bien comprendre les nombreuses démarches à suivre ? Pensez à l'appeler ou à prendre rendez-vous avec lui si vous préférez : il vous indiquera alors que votre compte ne peut se fermer définitivement que si plus aucune opération n'a lieu. Pour ce faire, il vous listera les prélèvements et virements actuellement enregistrés, que vous devrez cesser. Cela concerne également les virements internes, sur des livrets épargne par exemple. De même, si vous avez récemment utilisé votre carte bancaire ou réalisé des chèques, attendez un peu avant de retirer la totalité de la somme présente sur votre compte. En effet, si les opérations surviennent après la clôture de celui-ci, vous prenez le risque d'être interdit bancaire : toute opération serait en effet rejetée.

Moins évident : pensez-bien à redonner carte bancaire et chéquier à votre banquier. Ceux-ci ne sont pas toujours réclamés. N'oubliez pas non plus, pour recevoir votre salaire et toute sorte de prestation sociale, de donner le RIB de votre nouveau compte à tous les organismes qui en ont besoin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.