Banque en ligne : attention aux mails frauduleux

Chargement en cours
Les emails frauduleux demandent généralement à la victime de rentrer ses coordonnées bancaires.
Les emails frauduleux demandent généralement à la victime de rentrer ses coordonnées bancaires.
1/2
© Adobe Stock, Fran Rodríguez

Tout comme les faux courriels en provenance de la gendarmerie, il peut arriver de retrouver dans sa boite de réception des emails frauduleux qui viennent prétendument de votre banque. Parfois difficilement détectable au premier abord, il convient néanmoins d'être très vigilant face à ces actes malveillants.

Le phishing bancaire : une pratique courante aux lourdes conséquences

Si vous avez récemment reçu un mail de votre banque vous demandant de compléter vos informations personnelles sous peine de voir vos accès à vos comptes bloqués incessamment sous peu, méfiez-vous. En effet, il s'agit très probablement d'une arnaque. Plus spécifiquement, ce genre de méthode résulte de ce que l'on appelle le hameçonnage, ou le phishing, bancaire, le but étant de récupérer vos données personnelles ; une action qui peut avoir de lourdes conséquences puisque les malfaiteurs pourraient alors pirater ou avoir directement accès à vos comptes.

Démasquer les mails frauduleux ou l'importance des détails

Très courants et parfois plutôt bien travaillés dans leur mise en page (certains n'hésitent pas à usurper et à reproduire l'identité visuelle des organismes bancaires), ces mails frauduleux pourraient bien vous tromper s'ils sont consultés à la va-vite. Néanmoins, il existe des indices qui peuvent vous permettre de démasquer. Premièrement, et si ces courriels peuvent reprendre la mise en page des mails officiels de votre banque, vous constaterez que la plupart se distinguent par leur adresse mail. En effet, les conseillers bancaires ayant des adresses spécifiques à leur entreprise, une adresse qui ne serait pas conforme à celles avec lesquelles vous avez pu communiquer lors de vos échanges précédents devrait vous alerter.

Deuxième indice : une orthographe approximative et l'emploi d'un ton impersonnel, maladroit, et particulièrement alarmiste. En effet, si le courriel est adressé à "cher ou chère client(e)" au lieu de votre nom, qu'il utilise un ton excessivement pompeux ou familier et qu'il vous presse de rentrer vos coordonnées sous peine de conséquences immédiates, il y a fort à parier qu'il y a anguille sous roche et qu'on cherche à vous mettre la pression. Enfin, la présence de tout lien ou pièce jointe à télécharger dans de tels emails devrait vous mettre également la puce à l'oreille. Dans le doute, n'hésitez pas à vous rediriger vers votre conseiller bancaire.

Quels recours après avoir été victime d'un phishing bancaire ?

Si vous êtes tout de même tombé dans le panneau et que vous vous retrouvez victime d'une tentative de phishing, sachez qu'il existe tout de même des solutions. Si vous suspectez une supercherie, contactez immédiatement votre banque. Si vous avez communiqué votre numéro de carte bancaire, demandez à ce que votre carte, voir vos comptes, soient bloqués. Changez également les codes et mots de passe pour accéder à votre application bancaire et aux sites sur lesquels vous avez l'habitude de faire des achats et surveillez si des achats suspects ne sont pas effectués sur votre compte. Enfin, si vous avez téléchargé une pièce jointe qui vous parait suspecte, lancez une analyse anti-virus et nettoyez votre ordinateur ou votre téléphone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.