Assurance auto : 5 conseils pour la payer moins cher

Chargement en cours
En élevant la franchise de votre véhicule, vous pouvez demandez à baisser les mensualités.
En élevant la franchise de votre véhicule, vous pouvez demandez à baisser les mensualités.
1/2
© Adobe Stock, terovesalainen

Obligatoire et indispensable, l'assurance auto peut vite représenter un coût considérable dans le budget des conducteurs. Voici 5 conseils pour la payer moins cher et réaliser ainsi quelques économies non négligeables.

Faire jouer la concurrence

Vous souhaitez renégocier le coût de votre assurance, bien trop cher à vos yeux mais ne savez pas comment faire ? N'hésitez pas à faire jouer la concurrence auprès de l'assureur chez qui vous cotisez. Vous pourrez ainsi renégocier les termes de votre contrat à votre avantage et baisser le montant de votre cotisation mensuelle. Une situation rendue possible grâce à l'instauration de la loi Hamon le 1er janvier 2015, qui rend plus facile et sans frais supplémentaires la résiliation d'un contrat lorsque celui-ci dépasse les un an. Attention tout de même : renseignez-vous bien sur les différentes offres des concurrents avant de contacter votre agence. Dans le cas contraire, vous pourriez rater une bonne affaire.

L'adapter aux besoins

Si le renouvellement de votre contrat arrive bientôt, n'hésitez pas à éplucher celui de la dernière année. Vous y trouverez peut-être des clauses ou des options dont vous n'avez pas besoin et qui s'ajoutent à vos mensualités, vous faisant ainsi payer plus cher. C'est par exemple le cas pour la protection juridique, qui ne sert que lorsqu'un litige se retrouve devant le tribunal.

De même, si votre véhicule a plus de six ans ou bien si sa valeur n'est pas très élevée, il peut être utile de passer au tiers plutôt que de rester assuré tous risques. En le négociant dans votre contrat d'assurance, vous obtiendrez l'offre la plus basique et donc la moins chère. Faites en revanche attention aux détails : en vous assurant au tiers, vous ne serez couvert que des dégâts causés aux autres et non ceux causés à votre véhicule.

Souscrire une assurance au kilomètre

Encore peu connu, ce type de contrat est pourtant l'idéal pour les personnes qui ne roulent pas beaucoup. En discutant avec votre assurance, vous pourrez changer votre contrat et calculer le montant de votre cotisation en fonction d'un certain nombre de kilomètres parcourus. De la même manière, en choisissant cette formule, vous vous engagerez à ne pas dépasser ce seuil fixé, qui oscille généralement entre 8000 ou 9000 km par an et à déclarer ceux effectués à votre assurance. Il est possible de faire de considérables économies avec ce forfait, souvent moitié moins cher qu'un forfait habituel.

Élever la franchise du véhicule

Lorsque vous négociez un contrat avec votre assurance, la franchise de votre véhicule l'est également. Cette somme correspond, lors d'un sinistre dont vous êtes responsable, à ce qui reste à votre charge. Elle est donc plus ou moins élevée en fonction de l'argent avancé par l'assurance. Si vous souhaitez faire quelques économies sur votre contrat, vous pouvez ainsi demander à augmenter le montant de la franchise en échange de la baisse des cotisations mensuelles. Veillez tout de même à déterminer un montant que vous pourrez assurer en cas de sinistre.

Limiter la déclaration de petits sinistres

S'il est obligatoire de déclarer les sinistres, ceux considérés comme mineurs peuvent ne pas l'être. Il est même conseillé de ne pas déclarer de petits impacts comme des rayures, des bris de glace... dont vous pouvez vous occuper vous-même, financièrement ou matériellement. En effet, si les sinistres sont récurrents, l'assurance peut vous octroyer un malus qui augmente le montant que vous lui devez chaque mois et cela peut revenir cher au bout d'un an.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.